Les intellectuels du Groupe de Guayaquil dans l'Équateur des années 1920 à 1940 : trajectoires, Réseaux et Constructions identitaires.

par Marlene Moret (Patino)

Projet de thèse en Histoire


Sous la direction de Sonia Rose.

Thèses en préparation à Toulouse 2 , dans le cadre de Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (TESC) , en partenariat avec FRAMESPA - France, Amériques, Espagne - Sociétés, pouvoirs, acteurs (UMR 5136) (equipe de recherche) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Cette étude porte sur le fonctionnement des réseaux intellectuels et sur les constructions identitaires culturelles dans l’Équateur de la première moitié du vingtième siècle, à travers un des groupes les plus célèbres de l’histoire des lettres équatoriennes : le Groupe de Guayaquil, formé par Demetrio Aguilera Malta, José de la Cuadra, Joaquín Gallegos Lara, Enrique Gil Gilbert et Alfredo Pareja Diezcanseco, cinq jeunes écrivains nés dans les premières années du XXe siècle. L'apport essentiel du groupe à la littérature équatorienne est qu'il a cherché des voies nouvelles pour sortir d’un modernisme coupé des réalités locales, tout en s’écartant du costumbrismo (littérature folklorisante), en donnant une importance accrue aux dialogues et en renouvelant les techniques narratives. Cependant, nous n’aborderons pas l’analyse purement littéraire de leur œuvre, qui a déjà fait l’objet de nombreux travaux. Nous nous demanderons si l’on peut parler à leur sujet d’intellectuels engagés, actifs dans des débats idéologiques et des mouvements politiques qui ont transformé l’Équateur entre les deux guerres mondiales. Leur activité a-t-elle eu un impact, à plus ou moins long terme, sur l’évolution de la société à laquelle ils appartenaient ?

  • Titre traduit

    Intellectuals of the Guayaquil Group in Ecuador from 1920 to 1940 : trajectories, Networks and Identity Constructions.


  • Résumé

    This study examines the intellectual networks and cultural identity constructions in Ecuador in the first half of the twentieth century, through one of the most famous groups in the history of Ecuadorian literature: the Guayaquil Group, whose members were five young writers born in the first years of the 20th century: Demetrio Aguilera Malta, José de la Cuadra, Joaquín Gallegos Lara, Enrique Gil Gilbert and Alfredo Pareja Diezcanseco. The group's essential contribution to Ecuadorian literature is how it sought new ways out of a modernism cut off from local realities, while also moving away from costumbrismo (folkloristic literature), by giving greater importance to dialogue and renewing narrative techniques. However, we will not deal with the purely literary analysis of their work, which has already been the subject of many works. We will ask ourselves whether we can speak of them as committed intellectuals, active in the ideological debates and political movements that transformed Ecuador between the two world wars. Did their activity have an impact, in the more or less long term, on the evolution of the society to which they belonged?