La mise en voix et la mise en scène de la parole féminine dans l'oeuvre romanesque de Laurent Gaudé : construction d'une figure héroïque.

par Christine Bouilly (Frotin)

Projet de thèse en Langues et litteratures francaises

Sous la direction de Jean yves Laurichesse.

Thèses en préparation à Toulouse 2 , dans le cadre de Arts, Lettres, Langues, Philosophie et Communication (ALLPH@) , en partenariat avec PLH - Patrimoine, Littérature, Histoire (EA 4153) (equipe de recherche) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Les romans de Laurent Gaudé, parus entre 2001 et 2015, accordent une place importante et croissante à la parole féminine. Nous analysons comment l’oralité de la voix est inscrite dans les romans en l’articulant avec la position de la voix narrative. Il s’agit donc d’étudier la manière dont cette parole féminine est construite et distribuée, sa place et son rôle, pour elle-même et en interaction avec autrui. Les personnages féminins posent la question de la définition de la femme, de ses représentations par sa parole et ses actes de langage. C’est une réflexion sur les pouvoirs de la parole qui questionnent l’identité et révèlent l’existence de la femme. Nous étudions ensuite la façon dont cette parole est incarnée et théâtralisée dans l’espace du texte à travers le monologue, la construction chorale de cette parole et la présence du corps. Les œuvres de Laurent Gaudé proposent un trajet à travers le temps, dans des espaces différents, en compagnie de femmes dont les préoccupations sont le bien de la cité, la construction de l’avenir par la défense de valeurs et l’affirmation de soi par le langage. Ce sont des femmes qui se répondent et entrent en résonnance d’une œuvre à l’autre. Elles peuvent être perçues comme différentes facettes et variations d’une même femme. La parole est donc à la fois un motif dont il convient d’étudier le traitement ainsi que les modalités d’inscription dans le texte, et le révélateur d’une position assumée par le personnage féminin. Le portrait qui s’en dégage pourrait être qualifié d’héroïque.


  • Résumé

    Laurent Gaudé’s novels, published between 2001 and 2015, give an increasing and more important time to women’s voice. We analyse how oral perception of the voice is subscribed to in the novels and articulated within the narrative voice. It is therefore necessary to study the manner in which this feminine voice is constructed and shared, its place and role for itself and in relation to others. Female characters raise issues of female definition, its oral representation and the act of language. It is a reflection on the power of speech which questions and reveals female identity. We then study the manner in which this speech exists and its theatricality within the text, the presence of monologue ; the choral construction of this speech and the presence of the body. Laurent Gaudé’s body of work offers a journey through time, in different spaces alongside women whose preoccupations are the good of the city, building for the future through the defence of values and the affirmation of the self through language. These are women who answer and resonate from one novel to the next. They can be perceived as different facets of the same woman. Speech is therefore a motif, the treatment of which needs investigating alongside the inscription modalities within the text and the revealing of an assumed position by the female character. The picture emerging could be described as one of heroism.