Cadre méthodologique de gestion des points de vues sur les modèles

par Alexis Fouche

Projet de thèse en Informatique

Sous la direction de Sébastien Gérard.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences et technologies de l'information et de la communication (Orsay, Essonne ; 2015-....) , en partenariat avec Institut CEA LIST (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Un des principaux objectifs des modèles en ingénierie est de permettre une communication entre les différents acteurs d'un même système. Les modèles d'ingénierie correctement formés permettent de mieux identifier les points communs entre les attentes qui reposent sur un système, et les solutions correspondantes. Ceci s'explique par le fait qu'un modèle, par définition, réduit la quantité d'information à assimiler, et souligne les points d'intérêts. Bien sûr, différents acteurs auront des intérêts variés par rapport au système. Ceux-ci sont directement liés à la manière dont le système concerne leurs besoins (par ex. les designers avec la structure et les mécanismes internes, les organismes de règlementation avec le respect des standards et règlementations). Les points de vues [1] correspondant à des intérêts variés peuvent être radicalement différents les uns des autres. Ainsi, afin d'améliorer au mieux l'aspect communicatif d'un modèle, il est nécessaire non seulement d'y incorporer les informations pertinentes pour un acteur, mais aussi de les représenter sous la forme la plus facilement compréhensible pour ce même acteur. Néanmoins, il est bien connu que la duplication d'informations peut entrainer de sérieux problèmes, comme la difficulté à maintenir la cohérence des données, ou la duplication des efforts. Aujourd'hui, les méthodes modernes d'ingénierie basées sur les modèles ont le potentiel de nous aider à traiter ces problèmes grâce à différentes techniques automatisées ou semi-automatisées, comme les filtres automatiques sur les modèles (requêtes), la fusion de modèles, et l'utilisation de transformations de modèles sur mesure. Cependant ces méthodes sont encore aujourd'hui sous exploitées, et il n'existe aucun consensus de formalisme ou de cadre de travail clairement définit permettant l'application de telles méthodes pour la gestion de points de vues sur des modèles.

  • Titre traduit

    Methodological framework to manage viewpoints on models


  • Résumé

    -