La femme indienne au début de la colonisation française d’après le journal d’Ânanda Ranga Pillai (1736-1761)

par Sangari Tirougnanasambandame (Anandanadaradja)

Projet de thèse en Histoire contemporaine

Sous la direction de Prosper Ève.


  • Résumé

    Cette thèse étudie la condition féminine indienne et les prémices des différentes mutations opérées sous l’influence de la colonisation française à Pondichéry, à la lumière du journal intime d’Ânanda Ranga Pillai, courtier de la Compagnie française pour le commerce des Indes Orientales entre 1736 et 1761. Après une analyse de ses chroniques concernant les femmes dans les domaines socio-économiques, politiques, religieux, et juridiques, cette recherche part de l’hypothèse que l’époque coloniale marque une rupture avec la condition féminine jusqu’alors vécue par les Indiennes et qu'elle représente un facteur majeur du changement de leur statut. Elle démontre ainsi le rôle prépondérant de la gestion et de l’influence des Français dans les affaires familiales, sociétales et juridiques des femmes. Leur place fluctue entre une condition maintenue par une volonté affichée de préserver leurs propres traditions et un statut ébranlé par l’apport de nouvelles valeurs morales occidentales.

  • Titre traduit

    Indian women in early French colonial rule based on Ânanda Ranga Pillai's private diaries (1731-1761)


  • Résumé

    This thesis studies the status of Indian women and the beginnings of different changes under the influence of French colonization in Pondicherry, in the light of the Private Diaries of Ananda Ranga Pillai, the French Company broker for trade between the French East India Company (1736 and 1761). After analyzing his columns about women in their socio-economic, political, religious, and legal aspects, this research assumes that the colonial era is a fracture with the status of women hitherto experienced by them and that it represents a major factor in changing the status of women in India. It thus demonstrates the important role of French's management and influence in family, societal and legal matters of Indian women. Their place fluctuated between a condition maintained by their willingness to preserve their own traditions and a status shaken by the contribution of new Western moral values.