Vartan Bhanji (L’échange de Dons) Comme Capital Sociale dans un Village Pendjabi : tradition en Transition

par Abdul Qadar

Projet de thèse en Anthropologie Sociale et Ethnologie

Sous la direction de Michel Boivin.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 16-11-2015 .


  • Résumé

    La présente étude tente de contextualiser les schémas contemporains des forces sociales dans un village pendjabi, qui ont pour résultat des modifications des pratiques traditionnelles. En effet, il y a des modifications des structures sociales traditionnelles, mais plusieurs pratiques sociales importantes restent liées à leurs racines, ou du moins ne sont pas complètement déracinées. Ainsi, il est probable que la pratique de vartan bhanji (échange de dons) dans un village pendjabi soit un cas utile pour la compréhension des transformations des liens sociaux et leur signification social par rapport à leur rôle et leur importance historique. La présente étude tente également d’analyser les moyens et mécanismes présents, qui remplacent les pratiques traditionnelles et les rôles des différents acteurs. Par conséquent, l’étude tente de combler le fossé des questions restées sans réponse en ce qui concerne la pertinence sociale et l’importance relative des acteurs dans un environnement mouvant lorsqu’il s’agit de pratiques sociales. Par exemple, l’importance de biraderi étant donné la mutation du rôle des familles avec l’augmentation de la mobilité et sa pertinence actuelle comme capital social sera l’une des préoccupations centrales de la présente étude. Un intérêt connexe sera le rôle de la terre comme facteur important dans la vie d’un village, malgré les mutations de sa signification socio-économique. L’étude veut présenter une analyse ethnographique des défis posés à l’importance socio-économique actuelle de la terre comme seul facteur déterminant le statut social et la position économique de l’individu, qui a maintenant tendance à varier, avec une grande diversité de choix professionnels pour la population d’un village dans son ensemble. Cette diversité d’options professionnelles doit être évaluée comme un défi pour la compréhension traditionnelle de la constitution et de la préservation des seules catégories de zamindars et de kammis. Cette division entre les deux catégories sera discutée comme relevant de différentes pratiques et préférences, représentant l’une ou l’autre des catégories. Par ailleurs, à l’intérieur de cette traditionnelle structure catégorielle, l’étude a essayé de situer et de comprendre des sources de prestige et d’honneur plus récents, qui sont organisées et explicitement manifestées lors de mariages, et implicitement calculées lors des rituels funéraires. La présente étude veut demander, dans les sphères individuelles ou collectives, qui remplit quelle fonction et avec quel type d’attentes par rapport aux rôles traditionnels. Il est attendu que l’étude mettra en lumière le potentiel évolutif de facteurs de base tels que les rôles de genre, la famille et l’efficacité de biraderi dans un contexte mouvant et plus large.

  • Titre traduit

    Vartan bhanji (Gift Exchange) as Social Capital in Punjabi Village : tradition in Transition


  • Résumé

    This study contextualizes the contemporary patterns of social change in two adjacent Punjabi villages near Burewala Tehsil of Punjab (Pakistan). I have attempted to explore both the continuity and change in traditional social structure through the schematic study of the tradition known in vernacular parlance as vartan bhanji (gift exchange). The study analyzes present positions of people in broader categories of zamindars (land owners) and kammies (artisan castes), when the configuration of Punjabi personhood bargains between tradition and transition in same. Therefore, the study tries to bridge the gap of unanswered questions regarding the social relevance and comparative importance of primary actors i.e. biraderi and role of land ownership as mediating agents of both change and continuity. I have aimed to present an ethnographic analysis of the challenges to the current socio-economic importance of land as sole determinant of one’ s social status and economic position, which now tends to alternate with diverse professional options for the people of both the villages of study. This comparatively recent diversity of professional options is assessed as a challenge to the traditional understanding of the formation and preservation of the sole categories of zamindars and kammies as fixed identities. Therefore, the division between both the categories and within each category is to argue the case of changing economic order and the resultant social structure as mutation of one form of Bourdieusian capital into another form. The study also probes into nature of gendered roles, which make, shape and live both marriages and deaths as peak periods of socialization. Thus, the study highlights the changing potential of primary actors like role of land, gendered positions, the family as basic unit of social organization and the contemporary importance of biraderi in rural Punjab.