Fonctions sociales et formes d’expression contemporaines du rituel dans l’activité musicale : l’exemple du reggae, du rock et du jazz

par Mailis Bougon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bruno Péquignot.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Centre de recherches sur les liens sociaux (Paris) (laboratoire) depuis le 19-11-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les fonctions sociales et formes d’expression contemporaines du rituel dans l’activité musicale. A travers une enquête qualitative menée auprès de neuf groupes musicaux, il s’agit d’observer ce qui se joue au cœur d’une activité, indissociablement sociale et musicale. Dans une démarche compréhensive, oscillant entre description et interprétation, l’objectif est d’interroger le sens du rituel dans le processus organisationnel de l’activité musicale, rythmé par différentes étapes aux contours et enjeux particuliers. C’est par l’éclairage des modalités du « faire », du « vivre » et du « sentir », des limites et articulations entre le privé et le public, entre l’individuel et le collectif, entre l’intime et le social, que cette thèse se propose d’analyser les diverses formes qu’épouse le rituel ainsi que sa fonction créatrice, médiatrice et adaptative. Celle-ci, dans une perspective sociologique, met en lumière le fonctionnement de l’activité musicale et sociale sous l’angle de sa ritualisation et de sa dimension évolutive, et révèle les liens sociaux dans et par lesquels elle prend sens et dans laquelle le rituel trouve son essence en tant qu’expression sociale.

  • Titre traduit

    Social functions and contemporary forms of expression of ritual in musical activity : the example of reggae, rock and jazz


  • Résumé

    This thesis deals with the social functions and contemporary forms of expression of ritual in musical activity. Through a qualitative survey of nine musical groups, the aim is to observe what is at stake at the heart of an activity that is inseparably social and musical. In a comprehensive approach, oscillating between description and interpretation, the objective is to question the meaning of ritual in the organisational process of musical activity, which is marked by different stages that present specific contours and challenges. It is by shedding light on the modalities of "doing", "living" and "feeling", on the limits and articulations between the private and the public, between the individual and the collective, between the intimate and the social, that this thesis proposes to analyse the various forms that ritual takes, as well as its creative, mediating and adaptive function. It highlights, in a sociological perspective, the functioning of musical and social activity from the point of view of its ritualisation and its evolutionary dimension, and reveals the social links whereby it takes on meaning and in which ritual finds its essence as a social expression.