Individualisation de la prise en charge en radiothérapie par la recherche de biomarqueurs immunologiques de réponse au traitement : application au cancer du col utérin

par Olivier Riou

Thèse de doctorat en Biologie Santé

Sous la direction de Céline Bourgier et de Nathalie Bonnefoy.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec IRCM - Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier (laboratoire) .


  • Résumé

    La radiothérapie est un traitement anticancéreux efficace qui a bénéficié de progrès technologiques importants ces dernières années. L'amélioration du contrôle tumoral et la personnalisation des traitements par la prédiction de la réponse restent des enjeux majeurs. La radiothérapie induit des modifications du microenvironnement tumoral (MET) et des réponses immunitaires périphériques qui semblent impacter fortement le devenir des patients. Le cancer du col utérin est un problème de santé publique mondial dont l'étude est particulièrement adaptée pour la recherche de biomarqueurs immunologiques de réponse à la radiothérapie. Dix-neuf patientes atteintes de cancer du col utérin ont été incluses dans l'étude Immuvix entre le 28/08/2017 et le 19/03/2019. Une évaluation des cellules immunitaires et de leur phénotype a été réalisée par cytométrie en flux multiparamétrique à partir de prélèvements sanguins, biopsiques et issus de frottis cervico-vaginaux (FCV), avant traitement, après radiochimiothérapie et au cours du suivi des patientes. Des prélèvements sanguins issus de donneurs sains ont également été analysés. Des différences importantes ont été mises en évidence entre les patientes avant traitement et les donneurs sains. Le système immunitaire des patientes présente une variabilité de profils et de phénotypes suivant les tissus considérés, même si les résultats obtenus montrent des similarités entre biopsie et FCV pour l'analyse du MET. Certains types et phénotypes cellulaires présentent une variabilité importante au cours du temps en réponse à la radiothérapie. Il a été possible d'identifier de manière précoce (avant ou en cours de traitement) des facteurs différentiels selon la réponse des patientes au traitement. Ces résultats méritent de poursuivre l'étude des biomarqueurs mis en évidence sur un nombre plus important de patient et d'étendre leur évaluation à d'autres cancers traités par radiothérapie.

  • Titre traduit

    Study of predictive immune biomarkers for radiotherapy personalization: application to locally advanced cervix cancer


  • Résumé

    Radiotherapy is a mainstay of anticancer treatments with a dramatic technological shift during the last years. Tumor control and treatment personalization through response prediction remain challenges. Radiotherapy induces tumor microenvironment (TME) modifications and peripheral immune responses which seem to impact patients' outcome. Cervical cancer is a worldwide healthcare issue. This cancer type is of particular interest for the study of immune biomarkers to predict response to radiotherapy. Nineteen cervical cancer patients have been included in the Immuvix study from 08/28/2017 to 03/19/2019. An assessment of immune cells and their phenotypes was performed by multiparametric flow cytometry on blood, biopsy and cervical smear (CS) samples taken before and after radiochemotherapy and during follow-up. Blood samples from healthy donors were analyzed too. We pinpointed important variations between patients at baseline and healthy donors. Variability in immune profile and phenotype showed up in patients according to tissue samples, although a correspondence was found between CS and biopsy for TME analysis. Some immune cells and phenotypes showed important variations in response to radiotherapy. We identified early differential markers (before and during treatment) depending on patients' response to radiotherapy. Our results deserve further evaluation of these biomarkers on a larger cohort of patients and in other cancer types treated with radiotherapy.