Etude de la dérégulation redox dans les cellules cancéreuses et utilisation de la modulation de l'équilibre redox intracellulaire comme nouvelle stratégie thérapeutique anticancéreuse

par Nadine El Banna

Projet de thèse en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Meng-Er Huang.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Structure et Dynamique des Systèmes Vivants , en partenariat avec Stress génotoxiques et Cancer (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Les espèces réactives de l'oxygène (ROS), ainsi qu'un potentiel oxydo-réducteur (redox) équilibré sont déterminants pour assurer correctement les fonctions moléculaires de la cellule. Des perturbations dans l'homéostasie redox peuvent altérer les signaux cellulaires et générer des lésions macromoléculaires. Elles sont ainsi la source de nombreuses pathologies humaines, notamment les cancers. L'activité de recherche de notre équipe a pour but de mieux comprendre la régulation redox, les mécanismes de réponse au stress oxydant, ainsi que l'instabilité génomique et la mort cellulaire induite par les ROS. Les cellules cancéreuses présentent une dérégulation redox importante, une génération basale de ROS plus élevée, et un stress oxydant intrinsèque. Les objectifs de ce projet de thèse seront (1) de décrypter la signature spatio-temporelle d'une modification de l'environnement redox dans les cellules cancéreuses et (2) de développer une nouvelle approche thérapeutique basée sur la modulation de l'équilibre cellulaire redox.

  • Titre traduit

    Study of the redox deregulation in cancer cells and establishment of a therapeutic approach based on redox-modulating strategies


  • Résumé

    Reactive oxygen species (ROS) and dynamic intracellular reductive/oxidative (redox) balance are critical for normal cellular functions. Disruption of redox homeostasis leads to an aberrant cell signaling, macromolecules damage and is associated with human pathologies such as cancers. Our team has been conducting research to better understand redox regulation, oxidative stress response mechanisms, as well as ROS induced genome instability and cell death. Cancer cells experience extensive redox deregulation and generally exhibit elevated intrinsic ROS levels and oxidative stress. The goals of our project are to characterize the redox signature of cancer cells and exploit a redox-modulating strategy as a therapeutic approach.