Supraconductivity par effet de proximité en présence de couplage spin-orbite en régime statique et dynamique

par Anil Murani

Projet de thèse en Physique

Sous la direction de Hélène Bouchiat.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Physique en Île-de-France (Paris) , en partenariat avec Laboratoire de Physique des Solides (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    En mesurant la résonance d'un résonateur LC couplé à un anneau mésoscopiqe, nous pouvons sonder la fonction de réponse courant flux-magnétique de systèmes composant l'anneau. En utilisant cette technique, il a récemment été démontré [1] que cette fonction de réponse dans les jonctions SNS comporte une réponse dissipative, ce qui est synonyme de fluctuations du supercourant, en accord avec un effet prédit par Lempitsky en 1983, jamais observé avant. Les très basses températures restent inexplorées ainsi que l'étude de plusieurs systèmes tel les nanofils de Bismuth, connus pour leur forte interaction spin-orbite. Ce système pourrait nous amener éventuellement à l'observation de fermions de Majorana. [1] "Dissipation and Supercurrent Fluctuations in a Diffusive Normal-Metal–Superconductor Ring “B. Dassonneville, M. Ferrier, S. Guéron, and H. Bouchiat Phys. Rev. Lett. 110, 217001 (2013)

  • Titre traduit

    Induced proximity effect in presence of spin orbit coupling in the static and the dynamic regime


  • Résumé

    By measuring the resonance of mesoscopic LC resonator coupled to a mesoscopic ring, we are able to probe the current-magnetic flux response function of several systems composing the ring. Using this technique, it has recently been shown [1] that this response function in SNS junctions has a dissipative part, which is synonymous of fluctuations of the supercurrent, in agreement with an effect predicted by V.S. Lempitsky in 1983 and never observed before. The very low temperature regime remains to be explored, as well as other materials such as bismuth nanowires, known to exhibit strong spin-orbit interaction.This study could eventually lead us to an observation of Majorana fermions in these systems. [1] "Dissipation and Supercurrent Fluctuations in a Diffusive Normal-Metal–Superconductor Ring “B. Dassonneville, M. Ferrier, S. Guéron, and H. Bouchiat Phys. Rev. Lett. 110, 217001 (2013)