Contribution à l'avancement des connaissances pour des aménagements routiers sécuritaires et des techniques routières urbaines dans un contexte de développement durable

par Michèle St-Jacques

Projet de thèse en Génie Urbain

Sous la direction de Youssef Diab.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LAB'URBA (laboratoire) depuis le 01-01-2016 .


  • Résumé

    Jusqu'à tout récemment, les routes étaient toujours construites dans le but d'assurer la fluidité de la circulation. Or, la route accueille maintenant une clientèle variée: piétons, cyclistes, automobilistes, camionneurs, usagers du transport en commun. Elle doit donc tenir compte de tous ces utilisateurs, leur donner la place qui leur revient et réussir à les faire cohabiter. La route ne doit plus être perçue comme un obstacle. Elle doit s'intégrer au milieu qu'elle traverse et non plus s'imposer à ce milieu. Ainsi, lors de la conception ou du réaménagement géométrique d'une route, il faut maintenant tenir compte de l'environnement puisque la route en fait partie. L'environnement regroupe des facteurs à la fois sociaux, biophysiques, humains, écologiques, visuels et historiques. La route doit mettre en valeur les territoires qu'elle traverse, tout en répondant à sa mission première qui est de desservir adéquatement les communautés avoisinantes. La route est la première image que les conducteurs ont de la ville. Elle montre l'importance et le soin apporté au lieu. Il y a maintenant une relation entre l'aménagement de la route et le paysage. Lorsqu'une route est conçue, il faut maintenant créer une « ambiance ». Il faut se servir du paysage pour influencer le comportement des conducteurs. Il faut concevoir des routes de façon à ce que les conducteurs de véhicules motorisés fassent naturellement ce qu'on attend d'eux. Plusieurs nouveaux aménagements routiers sont à la disposition des concepteurs. Ces aménagements vont des carrefours giratoires aux stationnements en passant par la signalisation et toutes les mesures qui permettent de modérer la circulation. Pour chaque projet routier, il faut définir des objectifs d'aménagement qui tiennent compte de la circulation, du stationnement, de la sécurité, de l'environnement, du milieu, des riverains et de l'accessibilité. L'accord de tous les individus concernés par le projet (élus, gestionnaires de la voie, citoyens, usagers, riverains) est essentiel. Pendant plusieurs années, les aménagements de la voirie urbaine ont été adaptés à un accroissement continuel de la circulation automobile avec l'élargissement des emprises roulables et la prédominance du noir des revêtements bitumineux. Or les concepteurs routiers visent maintenant un meilleur équilibre des divers modes de déplacement et un meilleur partage de l'espace public au bénéfice de la vie locale et des usagers. Ainsi, les revêtements colorés sont utilisés pour créer des ambiances urbaines, renforcer l'identité d'une ville, faciliter la lecture des espaces, favoriser la cohabitation des différents usagers et identifier les lieux. De plus, dans un contexte de développement durable, plusieurs preneurs de décisions ont fait de la préservation de l'environnement et de la maîtrise des ressources énergétiques une priorité. Ainsi de nouvelles techniques routières ont fait leur apparition. Parmi celles-ci se trouvent les diverses techniques d'enrobés bitumineux tièdes, dont l'utilisation tend à se répandre rapidement depuis la fin du siècle dernier. Ces techniques consistent en la réduction des températures de malaxage et de pose du matériau de l'ordre de 20°C à 50°C grâce à différents procédés et/ou adjuvants. L'économie d'énergie subséquente est donc en théorie particulièrement appréciable à l'échelle des millions de tonnes d'enrobés produites sur la planète. Cette thèse a pour but de présenter ces nouveaux aménagements routiers et ces nouveaux matériaux. Elle est basée sur une trentaine d'années d'expériences, d'études, de lectures, d'enseignements, de réalisations de projets et d'observations à travers le monde. C'est une contribution à l'avancement des connaissances pour des aménagements routiers sécuritaires et des techniques routières urbaines dans un contexte de développement durable.

  • Titre traduit

    Contribution to the advancement of knowledge for safe roads and ecological urban road engineering


  • Résumé

    Construction financing authorities, people in charge of road maintenance in the industrialized countries and road designers try to improve road safety and driving comfort, and also find a better equilibrium between the various travel modes combined with a better division of the public spaces to benefit both travellers and residents. A judicious choice of the structures (durability), but especially of the nature of the wearing course, makes it possible to offer a combination of better conditions of adherence, a decrease of the pavement rolling noise and a differentiation of the various spaces (bus lane, bicycle path, parking area, …). The thesis proposes to draw up an assessment of researches in progress concerning the new road developments and the hot bituminous mixes, produce in other way, to meet the environmental requirements, the reductions of power consumption, while allowing a durable development of these bituminous mixes. These ones will be coloured, adherent, noiseless, recycled, with a longest service life.