Analyse interactionnelle et multimodale des pratiques de simulation clinique : vers une perspective appliquée pour la formation professionnelle.

par Lucien Tisserand

Projet de thèse en Sciences du langage


Sous la direction de Luca Greco.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris ; 2019-....) , en partenariat avec CLESTHIA (Paris) (laboratoire) depuis le 15-10-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse suit l’approche théorique de l’analyse conversationnelle d’inspiration ethnométhodologique et rend compte de la dimension multimodale des ressources mobilisées pour organiser l’interaction. Elle propose une méthode de travail, la "trajectoire", qui s’enquiert de la pertinence des phénomènes mis au jour par l’analyse en vue de contribuer aux enjeux de la formation professionnelle par la simulation clinique pleine échelle. Le principe général de ces formations est de produire une situation d’observation où une équipe de professionnels (du corps médical et paramédical, en formation initiale ou continue) prend en charge un patient qui est un mannequin. La simulation est par la suite débriefée par l’équipe formatrice et l’ensemble des stagiaires sur des aspects organisationnels/communicationnels. Ainsi l’objet de ces formations entretient un intérêt avec notre méthodologie de l’analyse séquentielle ethnographiquement informée : elle montre comment les participants mobilisent des formats interactionnels multimodaux spécifiques afin de faire progresser collectivement l’activité. Une première partie, théorique et méthodologique, est scindée en trois chapitres. Nous effectuons d’abord, dans un premier chapitre, une revue critique de la littérature en santé et pointons un angle mort dans la littérature : la dimension strictement interactionnelle des ressources didactiques. Nous avons observé et enregistré plusieurs formations adressées à des équipes pluridisciplinaires d’anesthésie-réanimation, un terrain dont nous effectuons le compte-rendu dans un second chapitre. Notre corpus vidéo-enregistré est constitué d’une simulation, de son observation (qui se fait à partir de la cabine de pilotage) et de son débriefing (ayant lieu dans une autre salle). Dans un troisième chapitre, nous proposons alors une méthode d’analyse par "trajectoires", inspirée des "histoires" de Grosjean et Lacoste (1999) et que nous mettons en œuvre dans une deuxième partie. Par trois trajectoires développées sur trois chapitres analytiques, nous reconstruisons en plusieurs étapes la manifestation initiale d’un problème par les membres (dans le débriefing et l’observation) en des objets interactionnels (dans la simulation) : 1) l’absence de traitement d’une chute de tension artérielle, 2) la réalisation tardive d’une perfusion et 3) un non-respect de rôles prescrits. Ces problèmes sont respécifiés à travers les objets interactionnels suivants : les asymétries dans les cadres participatifs, le travail multimodal pour rendre intelligible des tâches et leur allocation pour la gestion de la multi-activité, les pratiques de réparation et de recrutement. C’est par cette approche qui éclaire des analyses de segments d’interactions précis grâce à l’identification de techniques récurrentes sur l’ensemble de la prise en charge du patient que cette thèse espère contribuer de façon appliquée à la littérature des analyses linguistiques et interactionnelles du travail des équipes pluridisciplinaires en santé.


  • Pas de résumé disponible.