La défamiliarisation d'une langue à l'autre : traduire la voix de l'enfant-narrateur en français

par Virginie Buhl

Thèse de doctorat en Traductologie

Sous la direction de Isabelle Collombat.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris ; 2019-....) , en partenariat avec CLESTHIA (Paris) (laboratoire) depuis le 10-11-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l’étude des enjeux traductifs soulevés par la voix de l’enfant-narrateur en littérature générale. Le corpus est composé de quatre romans anglo-saxons contemporains destinés à un lectorat adulte ̶ Room (E. Donoghue), Rocks in the belly (J. Bauer), Pigeon English (S. Kelman) et Riddley Walker (R. Hoban) ̶ et de leurs traductions françaises. Les apports croisés de la socio-traductologie, de la critique littéraire et des théories de la fiction sous-tendent et nourrissent un discours épistémologique émanant de la pratique réflexive d’une traductrice qui a choisi un corpus constitué en partie de ses propres traductions. Ce discours contrastif, linguistique et réflexif porte à la fois sur la traduction comme poïésis ou création textuelle, comme agir professionnel et comme vécu individuel. Ces différentes facettes de l’activité traductive sont étroitement associées à la flexibilité dans les postures adoptées par la praticienne dans la relation textuelle qu’elle noue avec la voix narrative perçue dans le texte de départ. La méthodologie adoptée repose non seulement sur l’analyse comparative des textes sources et cibles mais aussi sur l’écriture de transcréations qui offrent un support expérimental au discours réflexif axé sur les romans étudiés et sur l’écriture traductive. En effet, la narration décentrée et l’esthétique de la défamiliarisation mises en œuvre pour représenter un style cognitif juvénile font du corpus étudié un matériau textuel propice à l’étude des degrés de créativité inhérents à toute écriture traductive. L’écriture de transcréations conçues comme traductions libres, inspirées de la poétique des textes étudiés, correspond donc au plus grand degré de créativité en traduction. Une telle pratique de la traduction libre constitue également le support d’une pédagogie expérimentale et réflexive de la traduction professionnelle, destinée à des praticien•nes qui envisagent de se tourner vers la traduction littéraire ou vers la traduction éditoriale, journalistique ou technique.

  • Titre traduit

    Defamiliarization across languages : translating the voice of the child narrator into French


  • Résumé

    This thesis is dedicated to the study of the translation issues raised by the child narrator’s voice in general literature. The corpus comprises four Anglo-Saxon contemporary novels ̶ Room (E. Donoghue), Rocks in the belly (J. Bauer), Pigeon English (S. Kelman) and Riddley Walker (R. Hoban) ̶ that target an adult readership, and their French translations. Built on inputs from sociology of translation, literary criticism and fiction theory, the epistemological discourse draws upon the reflective practice of a translator who chose a corpus comprising some of her own translations. This contrastive, linguistic and reflexive discourse deals with translation as a poïesis or text creation, as professional action and as an individual experience. These different aspects of translation as an activity are closely linked to the practitioner’s flexible approach to the textual relationship she engages in with the narrative voice perceived in the source text. The chosen methodology relies not only on a comparative analysis of source texts and target texts but also on writing transcreative texts that provide the researcher with the experimental basis for a reflexive discourse on the novels in study and on translation writing. Indeed, owing to the off-centre narrative and defamiliarizing aesthetics that partake in the representation of a juvenile mind style, the corpus in study constitutes a suitable text material to study the degrees of creativity inherent in the writing of any translation. Thus, writing transcreations considered as free translations and inspired by the poetics of the novels in study corresponds to the greatest degree of translation creativity. This way of practicing free translation is also a means of developing an experimental reflexive pedagogy of professional translation destined to practitioners who wish to turn to literary translation or to editorial, journalistic and technical translation.