La construction de la dynamique de l'Identité Paceniènne. Ville de La Paz

par Estrella Rivero Herrera

Projet de thèse en PSYCHOLOGIE spécialité Psychologie sociale

Sous la direction de Anne-Marie Costalat-Founeau.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec EPSYLON - Dynamique des capacités humaines et des conduites de santé (laboratoire) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Dans la ville de La Paz il y a deux types d`identité, que les gens s`attribuent à soi même, l`aymara et le métis. Il sont les résultat de facteros socio-economiqués et culturels. En général, lá attribution de l`identité metisse concerne a les classe moyenne urbaine et l`identité aymara concerne a les classe indigène aymara. Cependant Rossana Barragán (2009) consider que certaines personnes vivant dans les zones rurales s`identifient aussi métisse et il ya des gens qui vivent dans les zones urbaines qui s`identifient antan etat aymara. Afin d`approfondir cette étude, que nous considérons l`espace géographique génère des identitès, nous proposons une trosième catégorie de l`analyse, de l`identité paceniènne, l`auto-identification comme une possibilité, et si elle va à un projet politique. Dans ce contexte, il est important d`etudier l`identité aymara, metises et paceniènne et en tenant compte des différentes étapes de la migration, en tenant compte de des catégories de sexe, le statut d`emploi et niveau d'activité. Ainsi, il est nécessaire de se demander l´activité du travail a connu l'identité de reconstruction paceniènne, aymara, mixte et si cela commence à émerger une identité de paceniènne, il est important de savoir comment ces identités sont positionnés dans la société urbaine de La Paz.

  • Titre traduit

    The construction of the dynamics of the Identity Pacena. City of La Paz


  • Résumé

    In the city of La Paz people two kinds of identity, Aymara or mestizo, they are the result of socio-economic and cultural aspects are generally attributed. Generally the allocation of the mestizo identity relates to the middle-class and urban Aymara identity relates to the peasant classes. However Rossana Barragán (2009) reports that some people living in rural areas also identify themselves as mestizo and there are people living in urban areas who identify themselves as Aymara. In order to deepen this study, as we consider the geographical space is generating identities, we propose a third category of analysis paceña identity, self-identification as a possibility, and if it goes to a political project. In this context it is important to study the Aymara, mestizo identity Paz and taking into account the different stages of migration paceña urban population, considering the categories of gender, employment status and activity class. Thus it is necessary to ask if the company has gone Paz Aymara reconstructing identity, Mixed and if one starts to emerge paceña identity, it is important to know how these identities are positioned within the La Paz urban society.