Education Quality in sub-Saharan Africa

par Yasmine Bekkouche

Thèse de doctorat en Analyse et polique économiques

Sous la direction de Denis Cogneau.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 15-10-2015 .

  • Titre traduit

    Qualité de l'éducation en Afrique subsaharienne


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat aborde ces questions dans le contexte de l’Afrique subsaharienne. Je commence par souligner des différences internationales dans la qualité de l’enseignement primaire. Identifier le lien entre la scolarisation et les résultats scolaires nécessite une méthodologie spécifique. Je m’intéresse ensuite à l’explication de ces différences. Les pays étudiés ont une histoire coloniale forte, qui a laissé des empreintes durables dans de nombreuses institutions, et dans des pans entiers de la vie publique, notamment dans les systèmes éducatifs. Cette thèse vise également à étudier comment les différences dans les systèmes éducatifs (de l’équipement à la formation des enseignants en passant par les pratiques éducatives) affectent les performances des élèves. La dernière partie de cette étude explore un levier spécifique lié au temps scolaire dans la formation des compétences. Les trois chapitres suivent une progression naturelle, abordant la question de manière graduellement plus resserrée. Le premier chapitre examine la qualité de l’enseignement primaire dans une perspective globale, en étudiant des cohortes nées depuis les indépendances jusqu’aux années 1990 dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne. Les systèmes éducatifs francophones sont plus élitistes mais offrent aux élèves de meilleures compétences en mathématiques comme en langues. Le deuxième chapitre se concentre sur le cas particulier du Cameroun. Il exploite la partition du pays entre les empires français et britannique pour étudier comment les différences dans les systèmes scolaires se traduisent par des différences dans les résultats des élèves. La meilleure performance des systèmes scolaires francophones est confirmée par cette étude et aussi mieux expliquée : le sous-système francophone semble mieux à même d’enseigner des compétences mathématiques très formelles. Le troisième chapitre étudie l’impact d’un facteur spécifique sur la progression des élèves, les précipitations pendant l’année scolaire, et montre que la pluie pendant l’année scolaire affecte négativement les résultats, ce qui suggère que ces perturbations dans les horaires d’enseignement devraient être prises en compte par les gouvernements.


  • Résumé

    This PhD dissertation addresses these issue in the context of SSA. I first highlight differences in the quality of primary education. Identifying the link between academic skills and education requires a specific methodology. I then turn to the explanation of these differences. The countries studied have a strong colonial history, which has left lasting impacts in many institutions, particularly in education systems. This thesis also aims to study how differences in education systems (from equipment to teacher education and educational practices) affect student performance. The last part of this study explores a specific lever related to school time in skill formation. The three papers follow a natural progression and each one is a continuation of the former, addressing the issue from an increasingly specific angle. The first chapter investigates primary education quality from a larger scope, studying cohorts born from the independences to the 1990s in many SSA countries. Schools in Francophone countries are more elitists but provide students with better literacy and numeracy skills. The second chapter focuses on the specific case of Cameroon. It exploits the partition of the country between the French and British Empires, to study how differences in school systems lead to differences in student achievements. The better performance of Francophone school systems is confirmed by this study and also better explained: the Francophone sub-system seems better at teaching very formal mathematical skills. The third chapter studies the impact on student progressions of a specific factor: rainfall during the school year. It concludes that rain during school-times negatively affects learning outcomes, suggesting that those perturbations in instruction times should be taken into account by governments.