Ethique et personne : la volonté et le choix du mal dans la pensée de Pierre de Jean Olivi (1248-1298)

par Stève Bobillier

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Sylvain Piron.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 04-12-2015 .


  • Résumé

    Avec la question de l’acrasie pour fil rouge, ce travail tend à dessiner les contours de l’éthique de Pierre de Jean Olivi (1248-1298). Il a ainsi pour finalité de comprendre les solutions que le Franciscain envisage pour décrire ce qui motive l’homme a parfois mal agir et ce en toute liberté et en toute connaissance de cause. Après avoir déterminé le rôle de la volonté et de son rapport avec l’intellect dans la liberté et avoir défini les diverses significations de la conscience dans l’œuvre d’Olivi, cette thèse démontre que la notion de personne que propose Olivi en tenant compte des diverses occurrences, tant juridiques que théologiques, qui ont cours à son époque est essentielle dans la question du choix volontaire pour le mal. Enfin, après avoir déterminé si une norme éthique est présente en l’homme, notamment par la notion de goût spirituel, ce travail s’attachera à montrer que la volonté de pouvoir sur autrui et l’orgueil sont pour Olivi la source de tout péché. Nous conclurons cette thèse par l’analyse des causes de la chute des démons, principalement de Lucifer, afin d’illustrer l’ensemble de notre propos.

  • Titre traduit

    Ethic and Person : will and Choice of Evil in the Thought of Peter of John Olivi (1248-1298)


  • Résumé

    With the question of akrasia as a central thread, this thesis tries to outline the ethics of Peter of John Olivi (1248-1298). More specifically, the objective is to understand the solutions the Franciscans consider to describe what motivates the human being to sometimes act in an evil way and this on the assumption of total liberty and of the knowledge of reasons. After definition of the role of the will as well as it’s connection with the intellect in freedom and having specified the diverse significations of consciousness in the work of Olivi, this thesis demonstrates that the notion of person suggested by Olivi, considering the different juridical and theological occurrences, which are applied at his epoch, is essential in view of the question of the deliberate choice of the evil. Finally, after having determined if an ethical norm exists in the human being, especially through the notion of spiritual taste, we want to show that the will of power on the others as well as the pride are, from the perspective of Olivi, the source of all sins. We conclude this thesis by the analysis of the reasons of the fall of the demons, primarily Lucifer, to illustrate the entirety of our aim.