Transferts culturels et traductions bibliques chez Haroldo de Campos et Henri Meschonnic : dynamiques et reformulations à partir d’Ezra Pound, Roman Jakobson et Walter Benjamin

par Rafael Costa Mendes

Projet de thèse en Littératures française et comparée

Sous la direction de Serge Martin.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (Paris) (laboratoire) depuis le 23-11-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse en littérature comparée porte sur la notion de rythme dans les traductions bibliques de deux auteurs de la seconde moitié du XXe siècle, le linguiste, traducteur et poète français, Henri Meschonnic et le traducteur et poète brésilien, Haroldo de Campos. L’étude de leurs traductions bibliques publiées entre les années soixante et deux mille prendra en compte l’œuvre théorique autour de la traduction des deux auteurs, mettant en relief la spécificité du travail sur le rythme de Henri Meschonnic dans sa Critique du rythme (Verdier, Paris : 1982). Cela nous permettra de situer les traductions bibliques dans une poétique du rythme, en problématisant en même temps le rapport possible entre traduction, langage et société.


  • Résumé

    This dissertation in comparative literature focuses on the notion of rythm in the biblical translations of two authors from the second part of the XXth century: the linguist, translator and French poet, Henri Meschonnic, and the translator and Brazilian poet, Haroldo de Campos. The study of their biblical translations published between the 60s and the 2000s takes their theorical work on translation into account, emphasising the specificity of Henri Meschonnic’s work on rhythm throughout his book Critique du Rythme (Verdier, Paris: 1982). It will allow us to situate these biblical translations in a poetics of rhythm, problematising at the same time the possible relation between translation, language and society.