L'epuisement de la mobilisation politique des organisations paysannes et l'intervention des ONG en Haiti : sociologie historique des mouvements paysans haitiens (1807-2015)

par Claude Edouard

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Christian Laval.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Sophiapol EA 3932, Laboratoire, Laboratoire (laboratoire) depuis le 26-01-2016 .


  • Résumé

    Titre du projet de thèse : L’épuisement de la mobilisation politique des organisations paysannes et l’intervention des ONG en Haïti : sociologie historique des mouvements paysans haïtiens. On assiste à de grandes mutations dans le monde paysan haïtien où de nouvelles formes d’organisations apparaissent et d’autres disparaissent ou résistent pour conserver leur identité. De nos jours, avec la montée en puissance des ONG et l’affaiblissement ou la défaillance de l’État, on constate un épuisement des mobilisations politiques en Haïti. L’unité politique et organisationnelle caractérisant les mouvements paysans après l’indépendance du pays est en pleine transformation. En effet, nous assistons à une désarticulation des forces paysannes, qui n’arrivent plus à dégager une ligne de luttes communes sous la base de leur situation concrète. Sous l’influence des « Organisations Non Gouvernementales », beaucoup de ces associations tendent à se mettre en réseau de « développeurs ». Elles se transforment en des sous-traitants de projets de développement qui traduisent la dépolitisation des structures organisationnelles paysannes. Nous comptons élucider les raisons majeures qui poussent les organisations à délaisser le champ politique tout en identifiant les éléments qui conditionnent les modifications observées. De là, nous essayerons de faire appel aux pratiques, discours et symbolismes, acteurs et conditions, stratégies et agencements structurels lors de notre enquête de terrain afin d’identifier les éléments révélateurs de l’épuisement des luttes politiques. Dans ce sens, nous faisons des activités, des actions ou des pratiques organisationnelles notre objet d’analyse, au cours de la période allant de 1807 à nos jours. Nous allons nous appuyer sur la méthode historique et comparative et sur l’approche biographique tout en inscrivant notre recherche dans la logique constructiviste-structuraliste en vue d’articuler théoriquement deux processus a priori hétérogènes : la priorité au développement et l’épuisement des mobilisations politiques.


  • Pas de résumé disponible.