Les métamorphoses de l'héritage en Russie, de la civilisation soviétique à la nouvelle société capitaliste (1960-2010).

par Jacques Petitier

Projet de thèse en Sociologie, démographie

Sous la direction de Pierre-Paul Zalio et de Pascale Laborier.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société , en partenariat avec Institutions et Dynamiques Historiques de l'Economie et de la Société (laboratoire) et de Ecole normale supérieure Paris-Saclay (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    La thèse se propose d'explorer les politiques de la propriété en Russie, en partant du cas spécifique de l'héritage et des autres formes de transmission gratuite de propriété. Concernant la période soviétique, peu de travaux ont porté sur ce thème ces quarante dernières années, et l'on appréhende trop souvent encore les relations de propriété avec les catégories staliniennes déclarant une propriété d'Etat hégémonique et une propriété "personnelle" inférieure, mal protégée et réduite à la portion congrue. Une enquête sociologique permet de remettre en cause cette vision des choses caricaturale, par exemple en observant la constitution d'un droit d'héritage relativement libéral, fondé sur des instruments juridiques classiques, et utilisé par les citoyens soviétiques. Reconstituer les "mondes de la propriété" soviétique, les enjeux contemporains des réformes successives du droit successoral, la mise en pratique de ce droit, la façon dont les citoyens russes s'en sont saisis, comprendre comment les pratiques successorales se sont transformés dans une société socialiste et de quelle façon on peut poser les questions de "capital économique" et d'inégalités patrimoniales en Russie soviétique, sont les étapes, classiques, de ce travail. Elles permettent dans un second temps d'interroger à nouveaux frais le rapport actuel des Russes à leur propriété, et en particulier, de comprendre l'explosion de conflits pour héritage terminant devant les tribunaux qu'a connu le pays ces derniers années.

  • Titre traduit

    Inherited wealth in Russia, from Soviet civilization to the new capitalist society : 1960-2010.


  • Résumé

    The purpose is to follow the legal and ideological wires of the evolutions of the inheritance in Russia. How did the law changed and why, who were the actors behind those transformations and with what kind of justifications. In parallel, an empirical study about the mutations of the concrete successions : who is passing on what kind of properties, and to whom ; and by which ways ? How were the strategies of accumulation and familial transmission of property reconstructed after a 80 years period of shortage of wealth ? The idea is also to explain why inheritance still existed in soviet Russia after a short period of abolition, and what kind of practices were possible for the population.