Réduction de la durée des systèmes lasers femtoseconde ytterbium

par Loïc Lavenu

Projet de thèse en Lasers, molécules, rayonnement atmosphérique

Sous la direction de Marc Hanna.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Ondes et Matière , en partenariat avec Laboratoire Charles Fabry (Palaiseau, Essonne) (laboratoire) , Lasers (equipe de recherche) et de Institut d'optique théorique et appliquée (établissement de préparation de la thèse) depuis le 11-01-2016 .


  • Résumé

    Un objectif de la thèse consiste à explorer le champ des possibles en ce qui concerne la compression temporelle d'impulsions ultracourtes par propagation dans des guides creux, telles que les fibres Kagome. Le sous-système de compression temporelle consiste à propager les impulsions à comprimer dans une certaine longueur de fibre creuse remplie d'un gaz. Au cours de cette propagation, le spectre s'élargit par automodulation de phase. En sortie de la fibre, un dispositif dispersif permet de comprimer temporellement les impulsions. La durée d'impulsion accessible en un seul étage de compression temporelle est fortement liée à la durée avant compression et à la qualité temporelle en entrée. Il est ainsi souhaitable de réduire au maximum les durées d'impulsions générées directement en sortie des systèmes ytterbium. La mise au point de systèmes lasers ytterbium capables de générer des impulsions de l'ordre de 100 – 200 fs sans dispositif de compression temporelle va nécessiter une réflexion sur le système de « front-end » (sous-système placé en amont de l'amplificateur de puissance) qui doit être très large bande, ainsi que sur la gestion des profils d'intensité et de phase spectrale le long de la chaine d'amplification.

  • Titre traduit

    aaaa


  • Résumé

    C