Regulating global economic conduct: the determinants of normative initiative processes

par Yannick Fiedler

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Frédéric Ramel.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de École doctorale de Sciences Po (Paris) depuis le 01-10-2015 .

  • Titre traduit

    Réguler la conduite des acteurs économiques à l’échelle mondiale : les déterminants des processus d’initiatives normatives


  • Résumé

    L’objectif principal de cette thèse est d’expliquer le devenir des initiatives normatives, définies par Richard Falk comme des actions visant à « changer les termes de ce que constitue une action permissible, en plaçant une frontière, ou du moins une inhibition, à ce qui relève du jugement discrétionnaire ». Ce faisant, cette thèse enrichira la compréhension des dynamiques normatives et évaluera de manière critique l’applicabilité des théories des « cycles de vie des normes », en montrant que la symétrie et l’intensité des préférences des différents acteurs, la complexité de la configuration, et les cadres d’action (structure historique) sont les trois principaux déterminants des issues finales d’initiatives normatives. En accordant une place particulière aux interactions sociales et aux structures socio-économiques, elle démontrera par ailleurs que l’explication de l’émergence, du contenu et de l’application des instruments normatifs nécessite une approche éclectique tenant compte de modèles pertinents de la sociologie, des relations internationales et de l’économie politique. L’argumentation sera basée sur l’analyse du développement de deux instruments normatifs importants du secteur agricole – les Directives volontaires de la FAO pour une gouvernance responsable des régimes fonciers (DVGR) et les Principes du CSA pour un investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires (CSA-RAI) – suivant des méthodologies quantitatives (léxicométriques) et qualitatives (entretiens, process tracing).


  • Résumé

    This thesis will seek to explain outcomes of normative initiatives, defined by Richard Falk as actions aiming at “changing the terms of permissible action, by placing a boundary, or at least an inhibition, on what is discretionary”. By doing so, it will enrich understanding about norm dynamics and critically assess the applicability of “Norm Life Cycles” theories by arguing that the symmetry and intensity of preferences of different actors, the complexity of configurations and the conduciveness of frameworks for action (historical structure) are the three main determinants of the ultimate outcomes of normative initiatives. Since particular importance is being granted to social interactions and socio-economic structures, this thesis will furthermore demonstrate that an eclectic approach using relevant models from sociology, international relations and political economy is needed to explain the emergence, content and application of normative instruments. The argumentation will be based on a quantitative (lexicometric) and qualitative (interviews, process tracing) analysis of the development of two main normative instruments in the agricultural sector – the FAO Voluntary Guidelines on the Responsible Governance of Tenure (VGGT) and the CFS Principles for Responsible Investment in Agriculture and Food Systems (CFS-RAI).