De Hambourg à Singapour : les expériences translocales d’une famille de négociants hambourgeois à l’ère de la globalisation (1750-1914)

par Marine Fiedler (Viale)

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Jakob Vogel, Kim Siebenhüner et de Christian Windler.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques en cotutelle avec l'Université de Berne , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Ce projet se propose d’appliquer le concept de translocalité, issu du renouvellement de la recherche transnationale et globale mais encore peu exploité, à l’étude d’une famille de négociants hambourgeois de la seconde moitié du XVIIIe au début du XXe siècle. De par son expansion à l’espace allemand, européen puis asiatique et grâce à l’existence d’un fonds d’archives riche en écrits du for-privé, le cas de la famille Meyer (ou Lorenz-Meyer) permet d’approcher au plus près la manière dont les individus vivaient la globalisation et la globalité en train de se faire sur le temps long. Ce faisant, le projet s’inspire des approches microhistoriques du global nées d’un désir de conciliation du local et du global, ainsi que des recherches sur les sujets transimpériaux et transnationaux. Les vies des membres de cette famille seront donc considérées dans le cadre de la complexe relation entre mobilité et localité. Sur la base des travaux déjà exécutés sur les négociants Meyer par la doctorante, le projet étudiera six générations de cette famille dans un contexte d’intensification des connexions transnationales et transculturelles, d’élargissement des horizons de pensée et d’action ainsi que d’amplification des liens économiques et commerciaux sans précédents avant la période considérée. Les conséquences des processus de globalisation sur les structures, les formes organisationnelles, les perceptions et les appartenances de cette famille seront interrogées en unissant des domaines de recherche jusqu’ici peu considérés conjointement, à savoir l'histoire transnationale, globale, familiale, du genre et des émotions.


  • Résumé

    Basierend auf dem Konzept der „Translokalität“ erforscht das Projekt sechs Generationen einer Hamburger Kaufmannsfamilie von der zweiten Hälfte des 18. bis zu den ersten Jahren des 20. Jahrhunderts. Geläufig in den jüngsten transnationalen und globalen Studien, ist das Konzept der „Translokalität“ in der Geschichtsschreibung doch bislang noch kaum benutzt worden. Dank ihrer Expansion in den globalen Raum sowie ihres an Selbstzeugnissen reichen Familienarchivs können am Beispiel der Familie Meyer (später Lorenz-Meyer) die Erfahrungen der Globalisierung und der werdenden Globalität in der longue durée akteurszentriert untersucht werden. Das Projekt knüpft dazu bei den mikrogeschichtlichen Ansätzen des Globalen und bei der Forschung zu den transnationalen Akteuren an. Die Auswirkungen der Globalisierungsprozesse auf Familienstrukturen, Organisationsformen und Wahrnehmungen werden sowohl mit den jüngsten Ansätzen der transnationalen und globalen Studien als auch solche der Familien-, Geschlechter- und Gefühlsgeschichte analysiert.

  • Titre traduit

    Von Hamburg nach Singapur : translokale Erfahrungen einer Hamburger Kaufmannsfamilie im Zeitalter der Globalisierung (1750-1914)


  • Pas de résumé disponible.