Contribution à l’étude des discours de spécialité : analyse de l'allocution annuelle du gouverneur de la Banque d’Angleterre à Mansion House (1946-2016)

par Laurence Harris (Veyssière)

Projet de thèse en Anglais

Sous la direction de Cornelius Crowley et de Catherine Resche.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) , en partenariat avec Centre de recherches anglophones (Nanterre) (laboratoire) depuis le 10-12-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse s’inscrit dans le cadre de la recherche sur l’anglais de spécialité, au confluent de plusieurs disciplines : linguistique, économie, sans oublier les apports de l'approche civilisationnelle. S’intéresser à la langue implique de constituer un corpus, d’en définir le genre, de bien cerner la culture des milieux spécialisés concernés et de replacer l’analyse des discours dans leur contexte situationnel et historique en abordant, par exemple, les questions d’énonciation, de rhétorique, les métaphores ou les précautions discursives. L’étude se fonde par ailleurs sur des connaissances spécifiques en macroéconomie et sur la société britannique contemporaine qui justifient le bornage chronologique du corpus. L’analyse des allocutions prononcées à Mansion House par les 9 gouverneurs de la Banque qui se succèdent de 1946 à 2016 vise à une meilleure construction du sens en anglais de l’économie et de la finance, l’étude diachronique permettant par ailleurs de mesurer l’évolution du discours sur une période de 70 ans. L’hypothèse formulée par cette thèse est que les annonces du gouverneur s’inscrivent dans une forme d’ambiguïté constructive, de l’ère de l’opacité revendiquée à celle d’une stratégie de la transparence. Les enjeux de communication liés au rituel de Mansion House, la gestion de l’incertain et l’évocation dans les discours des choix de politique monétaire, des rapports qu’entretient le gouverneur avec le Chancelier de l’Echiquier et des événements qui ponctuent ou bouleversent les politiques engagées dans la Grande-Bretagne d’après-guerre sont autant d’éclairages sur le discours spécialisé en question, ses contraintes et ses enjeux.