Contribution à l'étude des biomarqueurs de la réceptivité endométriale en conception assistée : intérêt des micro-ARN

par Loubna Drissennek (Daher)

Thèse de doctorat en Biologie Santé

Sous la direction de Samir Hamamah.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec EmbryoPluripotency - Développement embryonnaire précoce humain et pluripotence (laboratoire) .


  • Résumé

    L'échec d'implantation embryonnaire demeure le facteur limitant en assistance médicale à procréation (AMP). Moins de 20% des embryons transférés en fécondation in vitro (FIV), parviennent à s'implanter et donner une naissance vivante. L'implantation de l'embryon est une étape critique pour l'établissement et le maintien de la grossesse. Elle nécessite un embryon compétent au stade blastocyste, un endomètre réceptif, et un dialogue synchronisé entre les tissus embryonnaires et maternels. En dehors des pathologies de l'endomètre l'échec d'implantation peut être imputable à l'embryon lui-même, ou plutôt à une désynchronisation du dialogue fœto-maternel dans la plupart des cas. L'endomètre est réceptif, c'est-à-dire prêt à recevoir un embryon, pendant une courte période appelée fenêtre d'implantation. Les analyses histologiques ainsi que l'imagerie médicale s'avèrent insuffisantes pour apprécier le statut de l'endomètre réceptif. Le développement de nouveaux tests diagnostiques qui permettent d'évaluer la réceptivité endométriale et le devenir de la tentative, en terme de grossesse après transfert embryonnaire, demeure un vrai défi dans le domaine de l'AMP. Au cours de ces dernières années, les microARN ont prouvé leur intérêt en pathologie humaine et se présentent comme des biomarqueurs potentiels en AMP. De plus certains microARN peuvent être quantifiés dans la circulation sanguine, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives dans le développement de tests de diagnostic non invasifs. Nous avons analysé dans ce travail de thèse, le profil d'expression des microARN dans l'endomètre et les microARN circulants en fonction du statut de la réceptivité endométriale et du devenir de la tentative après le transfert d'embryons. Nous avons identifié des microARN endométriaux associés au statut de la réceptivité endométriale, aux échecs d'implantation et aux fausses couches précoces. Nous avons également confirmé l'abondance de certains de ces microARN dans le sérum de patientes sujettes aux échecs répétés d'implantation. Nos résultats doivent permettre à terme, de développer un test diagnostique non-invasif à même de prédire le succès de l'implantation embryonnaire. Dans une seconde partie de ce travail de thèse, nous nous sommes intéressés aux fonctions d'un biomarqueur de la réceptivité endométriale : la protéine S100A10, identifiée par une approche protéomique. Nous avons démontré par une analyse de perte de fonction, le rôle de ce biomarqueur dans la migration, l'apoptose et la décidualisation des cellules endométriales, des processus clés pour l'acquisition de la réceptivité endométriale et le succès de l'implantation embryonnaire.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of biomarkers of endometrial responsiveness in assisted design: interest of microRNAs


  • Résumé

    Embryo implantation failure remains the limiting factor in medically assisted procreation. Less than 20% of embryos transferred by in vitro fertilization (IVF) are successfully implanted and give a live birth. Embryo implantation is a critical step in the process of establishing and maintaining pregnancy. It requires a competent embryo at the blastocyst stage, a receptive endometrium, and a synchronised dialogue between the embryonic and maternal tissues. Apart from endometrial pathologies, the implantation failure may be imputable to the embryo itself, or more likely to a mis-synchronization of the fœto-maternal dialogue in most cases. The endometrium is receptive, that is, prepared to receive an embryo, only for a short period of time called the implantation window. The histological analyses and also the medical imaging are not sufficient to assess the status of the receptive endometrium. The development of new diagnostic tests to assess endometrial receptivity and the outcome of the attempt, in terms of pregnancy after embryo transfer, is still a major challenge in the field of medically assisted procreation. In the recent years, microRNAs have proven their usefulness in human pathology and are considered as potential biomarkers in medically assisted procreation. In addition, certain microRNAs may be measured in the blood circulation, thereby offering new perspectives in developing non-invasive diagnostic tests. In this thesis work, we investigated the microRNA expression profile in the endometrium and the circulating microRNAs, in relation to the endometrial receptivity status and the outcome of the embryo transfer attempt. We identified endometrial microRNAs that are associated with the endometrial receptivity status, implantation failures and early miscarriages. We also noted that some of these microRNAs are abundant in the serum of patients who are prone to recurrent implantation failures. Our results are expected to ultimately allow the development of a non-invasive diagnostic that is able to predict the success of the embryo implantation. In a second part of this thesis work, we focused on the functions of a biomarker of endometrial receptivity: the S100A10 protein, identified by a proteomics based approach. We demonstrated through a loss of function analysis, the role of this biomarker in the migration, apoptosis and decidualization of endometrial cells, which are key to the acquisition of endometrial receptivity and the success of embryo implantation.