Élaboration et validation d'un nouvel instrument de mesure de l'attitude des étudiants envers leurs erreurs en classe

par Ngoc lan Nguyen

Projet de thèse en APAB - Agroressources, Procédés, Aliments, Bioproduits

Sous la direction de Christian Jay-allemand et de Helene Hagege.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...) , en partenariat avec IATE - Ingénierie des Agro-Polymères et Technologies Emergentes (laboratoire) depuis le 12-02-2014 .


  • Résumé

    Les attitudes envers les erreurs conditionnent les apprentissages (Rach et al., 2013). Des affects négatifs peuvent inhiber les apprentissages et favoriser des modalités dogmatiques de traitement de l'information (Favre, 2007). Or, la plupart des personnes ont des attitudes négatives envers l'erreur (Favre & al, 2007 ; Rach & al, 2013). Quelques mesures ont été proposées ces dernières décennies pour améliorer le statut de l'erreur et pour changer les attitudes négatives envers l'erreur. Cependant, l'attitude négative envers l'erreur dans le cadre scolaire paraît encore exister de façon persistante. C'est pourquoi nous avons choisi ce sujet qui a pour objectifs i) d'élaborer un nouvel instrument qui peut mesurer les attitudes des étudiants envers leurs erreurs en classe, ii) d'étudier les caractéristiques de ces attitudes, explorer leurs relations avec la conception de la faute, les croyances épistémiques, le dogmatisme, et les variables démographiques, iii) d'explorer les relations internes entre les trois composantes (affects, valeurs et conceptions) de l'attitude, iv) de chercher à expliquer la persistance de l'attitude négative envers l'erreur et les obstacles au changement de cette attitude, et enfin, v) de proposer des solutions pour changer ces attitudes-là.

  • Titre traduit

    Development and validation of an instrument to measure the attitude of students towards their own errors in class.


  • Résumé

    Attitudes towards errors condition the learning (Rach et al., 2013). The negative attitudes can inhibit the learning and foster dogmatic modalities of information processing (Favre, 2007). However, most people have negative attitudes towards error (Favre & al, 2007 ; Rach & al, 2013). Some solutions were proposed the last few decades to improve the status of the error and to change the negative attitude towards error. Nevertheless, the negative attitude towards error seems to exist persistently. That is why we chose this subject that has aims: i) to develop a new instrument that can mesure attitudes of students towards their own errors in class; ii) to explore characteristics of these attitudes et their relationship with conception of fault, epistemic beliefs, dogmatism and demographic variables; iii) to explore relationships between three three components of attitude; iv) to search and explain the persistence of negative attitude towards error and the obstacles to change of this one et finally v) to propose solutions to change these attitudes.