Coopetition et Valeur dans les Réseaux de Services Innovants: Le Cas du Parcours de Soins Alzheimer en Languedoc-Roussillon

par Tegbé Aiyewa

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Saïd Yami et de Gérald Naro.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de EDEG - Economie Gestion , en partenariat avec MRM - Montpellier Recherche en Management (laboratoire) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Les institutions dédiées à la santé (médicale et médico-sociale) sont amenées à développer de plus en plus de stratégies innovantes qui privilégient les alliances entre coopération et compétition. Aujourd'hui les stratégies inter-organisationnelles sont l'un des enjeux majeurs des politiques de santé au niveau des territoires. C'est le cas par exemple de la création des plateformes technologiques mutualisées et de la coopération entre de multiples institutions (public/privé, institutions/cabinet médicaux – centre de soins, médical/médico-social…) par le biais des modes innovants de gestion des patients basés sur le choix entre l'hyper spécialisation et les logiques de gestion totales des services de soins. Ce type de stratégie est tout au moins nécessaire dans le cas de gestion maladie chronique ou de personnes âgées, qui mettent en jeu des collaborations entre des acteurs multiples (i.e. à la fois publics et privés), aux compétences diversifiées sur la base de l'utilisation des nouvelles technologies, telles que la télémédecine. Ce changement critique est poussé par les contextes macro-économiques, démographiques et sociopolitiques qui révèlent les besoins de créer de nouveaux modèles dans la logique de contrôler les dépenses tout en offrant des soins de qualités. Néanmoins, ces évolutions permettent aux institutions de saisir des opportunités de développer des modèles stratégiques innovants fondés sur des compétences distinctives et uniques permettant de spécifier les acteurs ou institutions dans l'écosystème de santé. Cette perspective critique contribue à conduire de nouveaux types de relations d'affaires entre des acteurs/groupes différents pour les patients. La principale stratégie relationnelle qui a émergé dans les sciences de gestion est nommée « co-opétition ». Elle implique que les acteurs du système de santé co-opérent et se concurrencent dans leurs tentatives de sécuriser leurs intérêts en créant et partageant de la valeur dans la réponse aux attentes sociétales par rapport aux services de soin. Ainsi, dans une perspective théorique, ce projet pose la question suivante : quels sont les déterminants des stratégies de co-opétition dans les secteurs du bien-être et du médico-social, et quels sont leurs impacts sur les modèles d'affaires ?

  • Titre traduit

    Coopetition and Value in Innovative Service Networks: The Case of the Integrated Care Cycle of Alzheimer in Languedoc-Roussillon


  • Résumé

    Healthcare institutions (medical and medico-social) are brought more and more to develop innovative strategies which privilege alliance, cooperation and competition. Today, inter-organizational grids constitute one of the major stakes of the healthcare policy at the territorial level. This is the case for example in the creation of mutualized technological platforms, and the cooperation between various institutions (public/private, institutions/general medicine, medical/medico-social…) through innovative modes of patients' management based on the choice between hyper-specialization and total management logics in healthcare services. This type of strategy is all the more necessary in the case of the management of chronic diseases and care for elderly people etc., which bring into play collaborations between multiple actors (i.e. both public and private) with diversified competences on the basis of the use of new technologies, such as telemedicine. This critical change is impelled by the macroeconomic, demographic and sociopolitical context which reveals the need for creating new economic models in a logic of controlling healthcare expenditure while delivering high quality and cost-effective care. Moreover, these evolutions allow institutions to seize the opportunity to develop innovative strategic models founded on distinctive competencies that are unique to specific actors or institutions in the healthcare ecosystem. This critical perspective eventually contributes to driving new kinds of business relationships as various actors /groups compete for patients. Consequently, from a theoretical perspective, this project will address the fundamental research questions: What are the determinants of co-opetition strategies in the healthcare and medico-social sectors and how do they impact the new business models?