Perfectionism, rumination and eating behaviour regulation : are men and women equal in front of psychological processes involved in body dissatisfaction?

par Julie Riviere

Thèse de doctorat en Psychologie, psychopathologie

Sous la direction de Céline Douilliez.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-12-2015 .

  • Titre traduit

    Perfectionnisme, rumination et regulation des comportements alimentaires : les hommes et les femmes sont-ils egaux face aux processus psychologiques impliques dans l'insatisfaction corporelle ?


  • Résumé

    L'insatisfaction corporelle, définie comme la différence entre le corps perçu et le corps idéal (Cash, 2002), a été mise en évidence comme facteur de risque de nombreux troubles et symptômes psychopathologiques. Ainsi, l’une des priorités de la recherche sur l’insatisfaction corporelle est d’identifier les processus psychologiques impliqués dans le développement et le maintien de l’insatisfaction corporelle. L'analyse de la littérature sur l’insatisfaction corporelle, la rumination, le perfectionnisme et l’autorégulation a révélé plusieurs résultats intéressants ainsi qu’un manque d’information dans ce domaine. La plupart des recherches sur le rôle de ces processus dans l'insatisfaction corporelle sont transversales. Ainsi, il a été avancé que davantage de recherche était nécessaire pour examiner les facteurs de risque causaux impliqués dans l'insatisfaction corporelle (Watson et al., 2016). Les objectifs de cette recherche étaient de développer et tester plusieurs instruments de mesure (questionnaire, tâches implicites et comportementales) et protocoles (conception longitudinale, inductions expérimentales) afin d'explorer les relations causales entre perfectionnisme, rumination, autorégulation et insatisfaction corporelle en tenant compte des différences entre hommes et femmes. Les résultats suggèrent des cercles vicieux entre insatisfaction corporelle, rumination et perfectionnisme, ainsi que des différences entre hommes et femmes sur les relations entre ces processus et l'insatisfaction corporelle. De plus, nos résultats concernant les outils de mesure implicites et comportementaux du perfectionnisme comme alternatives aux mesures classiques d’auto-évaluation sont encourageants. Un modèle présentant la manière dont ces cercles vicieux pourraient contribuer à l'insatisfaction corporelle est proposé et des orientations futures sont explorées dans la discussion générale.


  • Résumé

    Body dissatisfaction, defined as the difference between the perceived and the desired body (Cash, 2002), has been highlighted as a risk factor of numerous psychopathological disorders and symptoms. Thus, one of the priorities in body dissatisfaction research is to identify psychological processes involved in the development and maintenance of body dissatisfaction. The overview of the literature about body dissatisfaction, rumination, perfectionism, and self-regulation revealed several interesting results and also a lack of information in this field. Most of the research on the role of these processes in body dissatisfaction is cross-sectional. Thus, it has been brought forward that more research is needed to examine the causal risk factors involved in body dissatisfaction (Watson et al., 2016). The objectives of this research were to develop and test several measurement instruments (i.e., questionnaire, implicit and behavioural tasks) and protocols (i.e., longitudinal design, experimental inductions) to explore the causal relationships between perfectionism, rumination, self-regulation and body dissatisfaction, while taking into account gender differences. The results suggest vicious circles between body dissatisfaction, rumination, and perfectionism, and differences between men and women on the relationships between those processes and body dissatisfaction. More, our results about implicit and behavioural measurement instruments of perfectionism as alternative to the classical self-report measures are encouraging. A model presenting how all these vicious circles could contribute to body dissatisfaction is proposed and futures directions are explored in the general discussion.