Peter Stamm - Le cours des textes

par Francoise Sorel

Projet de thèse en Etudes germaniques

Sous la direction de Nicole Pelletier.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec cultures, Littératures, Arts, Représentations, Esthétiques (equipe de recherche) depuis le 21-10-2015 .


  • Résumé

    Les textes de l'auteur suisse d'expression allemande Peter Stamm sont d'une grande diversité. Il écrit maintenant essentiellement des romans et des nouvelles après avoir exploré d'autres genres littéraires. Ce qui est frappant en découvrant ses textes, c'est le périmètre dévolu aux espaces intermédiaires. En premier lieu la place laissée au lecteur qui semble avoir carte blanche dans ses interactions avec le texte, mais également l'exploration minutieuse des territoires situés entre l'ici et l'ailleurs, entre le moi et l'autre, la tension palpable entre une coulisse toujours contemporaine et des procédés d'écriture renvoyant plutôt à une tradition classique, ou encore le questionnement permanent du rapport entre réalité et fiction pour ne donner que quelques exemples. Le lecteur est sans cesse invité à s’aventurer dans les interstices, à arpenter des zones mises en friction. Comme porte d'entrée dans l’œuvre, cette étude retient tout d'abord les nouvelles de l'auteur suisse, car ce genre, plus précisément la Kurzgeschichte, semble avoir mieux résisté à l'étiolement des définitions et à l'évaporation des codes fréquemment relevés en littérature contemporaine. L'entrée générique offre un premier cadre de travail, les attentes du lecteur de nouvelles étant plus aisées à définir que celles du lecteur de romans. Mais il conviendra de dépasser ce cadre, un simple sas commode qui n'interdit aucune extension du corpus dans l'étude de cette écriture de la friction. Cette approche qui se propose de prendre comme point de mire les zones grises entre des pôles opposés, des régions parfois contiguës mais d'ordinaire perçues comme distinctes, s'interrogera en somme sur la direction qui s'esquisse lors de la mise en contact.


  • Résumé

    The texts of the swiss author Peter Stamm cover a large field. He currently writes essentially novels and short stories after having explored other literary genres. What immediately strikes the reader when discovering Stamm’s texts is the focus on intermediary spaces. First of all, the room for interaction between reader and text, further, the meticulous exploration of the territories situated between here and elsewhere, the self and the other, the palpable tension between always contemporary sceneries and classical writing techniques, the continuous questioning of how reality relates to fiction, to name some examples. The reader is constantly encouraged to venture into gaps so as to measure areas put in friction. As a doorway into Stamm's work, this study will focus on his short-stories, in so far as this literary genre, more specifically the Kurzgeschichte, seems to have withstood well the erosion of definitions and codes frequently observed in contemporary literature. The short story provides a frame. The expectations of its reader are easier to define than those of the reader of novels. Naturally, going beyond this frame will prove indispensable as it has to be seen as a mere channel that won't forbid any extension of the corpus in this study of Stamm's writing in fiction. This approach intends to put under scrutiny the fringes between polar opposites, sometimes contiguous areas usually seen as distinct, in fact it will assess the course emerging while putting them in contact.