Le processus de désistance chez les jeunes adultes récidivistes d’actes de violence.

par Pierre Borsarelli

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Astrid Hirschelmann.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Dans les représentations des citoyens français, les violences physiques sont perçues comme de moins en moins tolérables. Dès lors, les comportements violents sont renvoyés à un autre « âge » de notre civilisation. De plus, la répétition de ces actes, relève d’une préoccupation générale de sécurité et de gestion des risques. Ainsi, comprendre comment les individus en viennent à stopper leurs comportements violents, s’inscrit dans des enjeux sociétaux fondamentaux. En conséquence, cette thèse ambitionne de mieux comprendre le processus global de la désistance, à travers le prisme particulier des jeunes adultes violents, anciennement condamnés. En sciences humaines, la « désistance » est définie traditionnellement, comme l’arrêt d’une carrière délinquante et des actes infractionnels. Il s’agit d’un processus dynamique où le sujet parvient à mener sa vie en respectant les normes. Ainsi, de nombreux facteurs exogènes et endogènes interviennent dans la désistance. Cette thèse rejoint la recherche scientifique pluridisciplinaire et internationale qui s’intéresse à différents facteurs tels que : l’insertion professionnelle, le soutien familial, le changement d’environnement, l’engagement dans la société civile, le développement d’habiletés sociales, les soins, l’influence de la sanction, etc. En outre, elle s’évertue d’en percevoir les freins, qu’ils soient internes ou externes au sujet. Notre recherche étudie également la façon dont les sujets se mobilisent dans leurs parcours de désistance, à quelles ressources ils ont accès, les opportunités qu’ils parviennent à saisir, les éventuels soutiens et étayages qui participent à la réussite du processus. En fin de compte, aux multiples éléments qui concourent aux changements d’individus déviants s’acheminant vers un abandon durable de la criminalité


  • Pas de résumé disponible.