Usages évaluatifs et didactiques d'appropriation du français - dans différentes situations scolaires d'allophonie - Quelle(s) reconnaissance(s) de la diversité ? Pour quelle intégration ?

par Maxime Alais

Projet de thèse en Doctorat Lettres Linguistiques

Sous la direction de Emmanuelle Huver.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Tours) depuis le 18-11-2015 .


  • Résumé

    De nombreux travaux interrogent la (non) prise en compte, dans les usages didactiques, du plurilinguisme et de la diversité culturelle du public scolaire migrant, ou plus largement les liens entre langue et intégration des populations migrantes. Mais la réception par le public migrant (apprenants et parents d'apprenants) des différents dispositifs de scolarisation, d'intégration, d'évaluation et des représentations qui les fondent, reste peu étudiée. Cette recherche explore donc, sous l'angle de la sociolinguistique et de la didactique des langues, une perspective compréhensive, non productive, en accordant une importance prépondérante aux représentations et aux imaginaires liés à la diversité. Par ailleurs, cette recherche postule que la situation de ce même public scolaire gagnerait à recevoir un éclairage nouveau par une mise en contraste avec des publics usuellement considérés comme disjoints : par exemple, les apprenants « non francophones » scolarisés dans les lycées français à l'étranger, ou ceux scolarisés dans des établissements internationaux proposant une langue de scolarisation dont les élèves ne sont pas locuteurs. Cette mise en lien inédite permettra de mettre en évidence les manières convergentes (?) ou divergentes (?) dont les différents acteurs perçoivent, interprètent et vivent les enjeux d’intégration scolaire et sociale dans ces différentes situations d’allophonie, ainsi que les différentes politiques d’intégration mises en œuvre. Les croisements opérés entre des terrains de recherches communément appréhendés comme disjoints, souvent jugés incomparables, voire les « confrontations » initiées entre ces terrains, et les contrastes soulignés ou créés par ces croisements ou confrontations, recevront l'éclairage théorique d'approches comparatistes herméneutiques.


  • Pas de résumé disponible.