Occupation des sols de montagne en Europe. La transhumance sous le regard de l’archéologie.

par Nominoë Guermeur

Projet de thèse en Archéologie

Sous la direction de Dominique Allios.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    La commune de Murol se trouve en Basse-Auvergne, dans le département du Puy-de-Dôme (63), au sud-ouest de Clermont-Ferrand. Nous nous trouvons dans une zone de moyenne montagne volcanique, à l’ouest de la commune de Saint Nectaire, et sur les rives du lac Chambon. Depuis au moins le néolithique jusqu’à nos jours, nous constatons que la montagne a été sans cesse, sinon occupée, au moins arpentée, aménagée et exploitée. Les données recueillies dernièrement sont totalement inédites, et pour certaines en contradiction, totale ou partielle, avec une bonne partie des publications antérieures concernant le secteur. Nous sommes ainsi face à un territoire quasi vierge pour les recherches avec de nombreux vestiges tels que les axes de circulation, des villages temporaires, des zones artisanales et funéraires. Pour ce qui est de la période médiévale, les tras, habitats des pasteurs médiévaux, seront ici la base d’une étude visant à combler le manque de connaissance quant aux modalités d’occupation de la montagne auvergnate. Ce projet de thèse s’attache à retracer l’histoire de l’occupation des sols en moyenne montagne et des pratiques agropastorales suivant une vision diachronique. Mon enquête vise à s’appuyer sur les sources archéologiques, mais aussi historiques, ethnographiques et environnementales, afin de définir l’histoire des montagnes du massif du Sancy (63-Puy-de-Dôme) et de déterminer avec précision les modalités d’implantation des différentes populations ayant pu y séjourner, de manière pérenne ou temporaire. Je confronterai ces données à différentes recherches menées sur le même thème dans les massifs de moyenne et haute montagne en France et à travers l’Europe.


  • Pas de résumé disponible.