Evaluation de l’acceptation des Technologies de l’Information et de la Communication Touristiques : Cas hôtels de Marrakech

par Hanane Aziz

Projet de thèse en Sciences du tourisme

Sous la direction de Christine Pagnon-Maudet.

Thèses en préparation à Perpignan , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) depuis le 15-12-2015 .


  • Résumé

    Aujourd’hui, les organisations touristiques évoluent dans un environnement complexe et changeant, caractérisé par une compétitivité croissante et une exigence de leurs parties prenantes. La complexité et le changement, qu'ils soient d'ordre économique ou technologique, génèrent des conditions qui remettent en cause les principes de base de la majorité de ces organisations. Les évolutions en matière de technologies de l’information (TI) marquent considérablement l’environnement des organisations. Elles génèrent des changements notables en terme de leur management (Kalika, 2002). Elles bouleversent leurs habitudes et leurs méthodes traditionnelles de travail. Ainsi, les TI représentent pour toutes les organisations un enjeu considérable. Elles interviennent désormais à tous les niveaux et permettent d’accroître la réactivité entre les différents acteurs et de générer de nouvelles catégories de services. Les TI constituent depuis toujours un enjeu stratégique du point de vue de leur acceptation et non de leur acquisition. Devaraj et Kohli (2003) ont noté que l’usage effectif de ces technologies semble désormais comme un lien critique entre les investissements en TI et la performance d’une organisation. Les gains à tirer de ces technologies de l’information ne proviennent plus des investissements massifs dans la technologie elle-même mais du renforcement des liens entre l’utilisateur (individu), la technologie et l’organisation (Volle, 2003). Certes, le succès de l’intégration des TI dans les organisations est souvent mitigé par leur acceptation de la part des utilisateurs potentiels. ; Développer les raisons pour lesquelles ces technologies sont acceptées et utilisées, aide souvent ces organisations à mieux capitaliser leurs budgets d'investissements en termes de TI. L'acceptation des TI n’est pas reliée uniquement à l’utilité ou à la performance de la technologie ; Les utilisateurs sont souvent réfractaires et résistants à l'utilisation d’une technologie même si cette dernière pourrait engendrer des croissances significatives de productivité (Davis et al., 1989). Notre recherche se base sur une perspective comportementale de l’évaluation de l’acceptation des TI par les professionnels touristiques. Ainsi afin de réaliser notre objectif qui est la contribution à un modèle d’évaluation des TI touristiques, nous allons essayer dans un premier volet, et à partir d’un soubassement théorique greffant toute la littérature de la problématique d’évaluation de l’acceptation des TI, de construire notre modèle théorique. Le second volet, fera l’objet de la mise en application de ce modèle, c’est à dire tester la validité interne de ce modèle dans des organisations touristiques à savoir les hôtels. La confrontation de notre modèle théorique au terrain dans le but de tester sa validité interne nécessite l’adoption d’un pluralisme de techniques de recherche : • L’entretien : qui va nous pousser à se situer premièrement dans une perspective fonctionnaliste, en adoptant une ontologie réaliste, et une perspective positiviste pour déterminer les différents éléments constitutifs de la structure touristique, et les différentes relations qui les unissent, et dégager les variables les plus importantes. L’adoption d’une perspective fonctionnaliste n’est certainement pas suffisante, car ne permet de détecter que les variables importantes pour l’analyse. Ce qui fait appel à une autre perspective c’est l’approche interprétativiste qui consiste à découvrir les différentes interprétations approfondies. Cette perspective sera complétée par : • L’observation, qui va nous permettre d’appréhender le point de vue des sujets de recherche sur la réalité dans laquelle ils évoluent. • Une étude quantitative pour la validation du modèle hypothétique développé.


  • Pas de résumé disponible.