L'impact de l'usage du symbole groupal : mobilisation des identités sociales et relations intergroupes

par Gaëlle Marinthe

Projet de thèse en Psychologie sociale

Sous la direction de Rodolphe Kamiejski et de Benoît Testé.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Dans un contexte sociétal de récurrence des polémiques autour du symbole, cette étude vise à comprendre les mécanismes émotionnels et idéologiques sous-jacents à l’impact du symbole, marqueur identitaire d’un groupe, sur les relations intergroupes. L’identité sociale, sous ses deux aspects d’attachement aveugle et constructif (Schatz, Staub & Lavine, 1999), vient déterminer les attitudes envers l’endogroupe et les exogroupes. Ainsi, la perception d’une menace vient renforcer le biais proendogroupe et les préjugés (Duckitt, 2001). L’identification à un groupe détermine également l’attachement au symbole ; l’usage valorisant ou dégradant de ce dernier venant alors impacter les relations intergroupes. Les effets de l’exposition restent encore contradictoires dans la littérature. Par ailleurs, une précédente étude a montré la spécificité de la déviance intragroupe envers un symbole (diminution des préjugés et du biais proendogroupe). Ce programme de recherche analysera l’impact du symbole au travers de 3 axes. Après construction d’une échelle d’attachement au groupe (aveugle vs. constructif), le premier axe visera à expliquer l’attachement au symbole via les processus identificatoires et idéologiques. Le deuxième axe aura pour objectif de comprendre l’impact de l’usage du symbole dans ses deux versants : valorisation ou dégradation sur la relation de l’individu à son groupe, via des mécanismes idéologiques et émotionnels. Enfin, le troisième axe situera les conséquences des usages du symbole dans les relations intergroupes, en mobilisant des symboles endogroupe et exogroupe, tout en examinant les déterminants idéologiques et émotionnels de cette relation.


  • Pas de résumé disponible.