Rôle de la protéine Pleckstrin dans la génération de lymphocytes T CD8 mémoires et la mise en place d'une immunité tissulaire

par Mathilde Calvez

Projet de thèse en Biologie

Sous la direction de Mélanie Wencker.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École Doctorale de Biologie Moléculaire Intégrative et Cellulaire (Lyon) , en partenariat avec École normale supérieure de Lyon (établissement opérateur d'inscription) depuis le 01-09-2015 .


  • Résumé

    Lorsqu’un tissu est infecté par un virus, les cellules dendritiques locales ingèrent l’agent pathogène et migrent vers le ganglion lymphatique sentinelle où elles présentent les antigènes aux cellules de l’immunité adaptative, parmi lesquelles les lymphocytes T CD8 naïfs. Les CD8 naïfs (CD44lo CD62Lhi CCR7hi) activés par un antigène, prolifèrent et se différencient en cellules effectrices cytotoxiques, capables de migrer vers le tissu infecté. Après l'élimination du virus, la majorité des CD8 meurt par apoptose au cours d’une phase dite de contraction. Une partie des cellules cependant survit et se maintient dans l’organisme, ce sont les cellules mémoires qui sont capables de répondre plus rapidement suite à une nouvelle stimulation antigénique1,2. Les CD8 mémoires sont classiquement divisés en deux grands types: les CD8 de la mémoire centrale (TCM, CD44hi, CD62Lhi CCR7hi) qui persistent dans les ganglions lymphatiques et les CD8 de la mémoire effectrice (TEM ; CD44hi, CD62Llo CCR7lo) ayant la capacité de circuler dans les tissus non lymphoïdes3. Récemment, une nouvelle catégorie de lymphocytes T CD8 mémoires a été décrite : les CD8 mémoires tissulaires (TRM pour « T Resident Memory », CD103+ CD69+). Ces cellules ont acquis la capacité de résider de manière permanente au sein de tissus non lymphoïdes comme démontré dans des modèles de souris para-biotiques 4. Les CD8 TRM font actuellement l’objet d’un intérêt croissant. En effet, les tissus non lymphoïdes représentent l’interface primaire d’interaction entre un organisme et des agents extérieurs et constituent par conséquent la première barrière protectrice contre les infections. Ainsi, leur présence accélère la protection de l’hôte lors d’une réinfection par le pathogène5. Comprendre les mécanismes qui régulent leur génération et leur fonction au sein des tissus constitue actuellement un enjeu majeur. En effet, une meilleure compréhension de ces processus pourrait permettre de moduler l’élaboration et la délivrance de vaccins afin d’optimiser la génération de ces cellules pour contrer les processus infectieux ou tumoraux.

  • Titre traduit

    Role of Pleckstrin protein in the generation and tissue localization of memory CD8 T cells


  • Pas de résumé disponible.