Tensions entre sécurité et droit à la ville pour les enfants dans les politiques urbaines. Analyse comparée France-Colombie et villes amies des enfants.

par Guillaume Salaun

Projet de thèse en Geographie

Sous la direction de Vincent Gouëset et de Sandrine Depeau.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-09-2015 .


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est de confronter, en France et en Colombie, les normes d’aménagement des espaces publics en ville induites par l’implantation d’un modèle international de politique urbaine, « Ville amie des enfants », avec les usages de ceux-ci et besoins quotidiens des enfants (8-12 ans) en phase d’autonomisation vis-à-vis de leur entourage, notamment familial. Ceci nous amènera à analyser les systèmes de représentations et les conditions du bien-être, de la socialisation et du droit à la ville des enfants dans l’environnement urbain. Nous examinerons également l’articulation des pratiques quotidiennes des espaces afin d’en comprendre le sens et les déterminants fondamentaux, notamment autour d’une tension entre protection et liberté/autonomie des enfants. Pour cela, des entretiens seront réalisés auprès des acteurs des politiques publiques concernées ainsi qu’auprès des familles et des enfants. Un dispositif spécifique d’enquête sera mis en place pour recueillir la parole de ces derniers, observer et décrire les contextes socio-spatiaux ainsi que les usages ordinaires de ceux-ci, y compris ludiques et de déplacement. Un travail sera également effectué sur la diffusion du modèle international de politiques publiques « child friendly cities », de l’approche fondée sur les droits et de son implémentation en France et en Colombie. Deux villes devraient faire l’objet d’un approfondissement au niveau des politiques publiques urbaines : Paris et Bogota et deux villes aux deux niveaux d’analyses indiqués : Rennes et Manizales (à confirmer).


  • Pas de résumé disponible.