L'approche géoarchéologique des systèmes d'occupation au PPNA à Chypre : le cas du site de Klimonas à Ayios Tychonas

par Pantelitsa Mylona

Thèse de doctorat en Géoarchéologie

Sous la direction de Jean-Denis Vigne, Benoit Devilliers et de Julia Wattez.


  • Résumé

    Les fouilles sur le site de Klimonas à Chypre (Ayios Tychonas, Limassol) ont mis en évidence un village néolithique dont l’occupation est datée entre 9100 et 8600 BP. Une structure (Structure 10) circulaire de 10 m de diamètre construite en terre crue a été interprétée comme un bâtiment communautaire. Le site de Klimonas se situe près d’un fleuve côtier, Athiaki. L’activité fluviatile au cours des siècles a formé des terrasses alluviales emboîtées. La place importante du site dans le contexte néolithique chypriote, la complexité de la stratigraphie ainsi que sa position près des dépôts alluviaux, rend nécessaire la mise en place d’une étude géoarchéologique multi-scalaire : du paysage au site. Cette étude vise à répondre aux questions concernant l’environnement et le paysage de la région avant et pendant l’occupation néolithique de Klimonas d’un côté, et d’étudier les modes de formation de la stratigraphie dominée par la terre crue, de l’autre côté. La démarche géoarchéologie du paysage, fondée sur les principes de géomorphologie, appliquée pour les terrasses alluviales ainsi que sur une coupe des dépôts colluviaux de la terrasse de Klimonas, a mis en évidence des accumulations depuis le dernier Pléniglaciaire jusqu’à nos jours. La succession des dépôts alluviaux et des paléosols enregistre des phases d’activité variable et des phases de stabilisation contribuent à la formation de la topographie régionale. La démarche géoarchéologique culturelle fondée sur la micromorphologie de sols, a mis en évidence la chaîne opératoire de la construction en terre et les processus de formation de la stratigraphie. Cette étude a élaboré un modèle qualitatif du sol néolithique exprimé par la classification des microfaciès de construction et de fonctionnement. Les murs sont construits avec la méthode de la bauge. Les sols identifiés sont des soubassements et des sols construits. Dans les deux cas, l’origine des matériaux est locale, ce qui témoigne de l’exploitation des sources locales. Les remplissages de la St10 et du sondage 168.3 révèlent des différents types des sols et une succession d’au moins trois phases d’occupation. L’identification des différents marqueurs micromorphologiques pour le fonctionnement de l’espace nous a permis de caractériser les fonctions de l’espace pour chaque phase. En générale, on observe des activités tournées vers la préparation et de consommation des aliments mais aussi des espaces plus réservés pour la deuxième phase d’occupation.

  • Titre traduit

    The geoarchaeological approach to occupation systems in PPNA in Cyprus : the case study of Klimonas at Ayios Tychonas


  • Résumé

    The site of Klimonas, in the district of Limassol, Cyprus, constitutes the first human settlement on the island. Klimonas was occupied between 9100 and 8600 PB. The excavations revealed a circular building (Structure 10) with a diameter of 10m partially dug into the natural bedrock. St10 is interpreted as a collective building. Moreover, Klimonas is situated on a slope formed by colluvial deposits and next to the modern stream Athiaki. The fluvial activity formed three filled terraces. Thus, the importance of Klimonas in Cypriot Neolithic period, the complexity of the stratigraphy as well as its position next to the stream make necessary the application of a multiscale geoarchaeological study: from the landscape to the site. This study aims to answer questions related to the palaeoenvironment and the landscape before and during the occupation of the site as well as to study the formation processes of the site stratigraphy. The geomorphological approach was applied on the alluvial terraces and the colluvial deposits on which the site was found. It revealed the accumulation of sediments from the Last Glacial Maximum until nowadays. Alluvial deposits and paleosols reflect many periods of various fluvial activities or stable flow. The study of colluvial deposits and paleosols of the terrace of Klimonas terrace allowed us to reconstruct the local topography during the Neolithic occupation of the site. The geoarchaeological approach based on soil micromorphology showed the chaîne opératoire for the earthen construction at Klimonas and the formation processes of the stratigraphy. This study uses a qualitative model of Neolithic layers based on a microfacies classification. The walls were built by the method of cob. The floors are characterised either as constructed or foundation floors. In both, walls and floors, the raw material is of local origin, pinpointing the exploitation of local resources. The fillings of the St10 and the neighbouring trench expose different types of floors which correspond to three occupation phases. The identification of different micromorphological features lead us to characterise the use of space of each occupation phase. Generally, the space seems to be used for food preparation and consumption but also spaces of infrequent use were identified for the second occupation phase.