Rôle des cytokines pro-inflammatoires appartenant à la famille de l'interleukin 17 dans les cancers du sein triple négatifs.

par Joseph Fabre

Projet de thèse en Médecine


Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences Fondamentales et Santé , en partenariat avec IRMAIC - Immuno-Régulation dans les Maladies Auto-immunes, Inflammatoires et le Cancer (laboratoire) depuis le 17-12-2015 .


  • Résumé

    Les cancers du sein triple négatifs (CSTN) sont définis en immuno-histochimie par l'absence de détection pour le récepteur aux estrogènes, à la progestérone et une absence de surexpression de la protéine HER2. Les cellules des CSTN surexpriment fréquemment le récepteur à l'EGF (HER1 ou EGFR). Néanmoins, les traitements ciblant le récepteur lui-même (cetuximab) ou les kinases qui lui sont associées n'améliorent pas la survie. La résistance aux thérapies ciblant l'EGFR serait associée à une activation constitutive des kinases dont le mécanisme reste inconnu à ce jour. Le but de ce projet est de regarder si une cytokine pro-inflammatoire présente dans le microenvironnement tumoral, l'interleukine 17 (IL-17), pourrait expliquer cette résistance aux thérapies ciblant l'EGFR. Des lignées de cancer du sein triple négatif (TNBC) IJG-1731, BT20 et MDA-MB468, connue pour être résistantes à l'IRESSA un inhibiteur de tyrosine kinase, même à dose élevée, ont été exposées à différents cytotoxiques et bloqueurs des voies de signalisation. L'IL-17, l'EGF ou un mélange des 2 ont été ajouté au milieu. Nous avons regardé si l'IL-17 modulait la survie cellulaire, la résistance aux traitements, la phosphorylation de l'EGFR et des kinases qui lui sont sont associées (PYK2, STAT3, Src), ainsi que s'il y a avait un impact sur la translocation de l'EGFR, mécanisme connu de résistance aux anticancéreux.

  • Titre traduit

    Role of interleukin 17 family of pro-inflammatory cytokines in triple négative breast cancers.


  • Résumé

    Triple negative breast cancer (TNBC) are defined in immunochemistry by a lack of detection of estrogen and progesteron receptors as well as a lack of HER2 overexpression. TNBC cells frequently overexpress the EGF recpetor (HER1 or EGFR). Nevertheless, treatments trageting the receptor itself (cetuximab) ou its associated kinases does not imporve survival. Resistance to EGFR targeted therapies could be associated to a constitutive activation of kinases of unknown mechanism. TNBC cell lines IJG-1731, BT20, and MDA-MB468, known for their resistance to IRESSA, a tyrosine kinase inhibitor, even at elevated concentrations, have been exposed to different cytotoxic and blockers of cell signaling pathway. IL-17, EGF or both have been added to the medium. We have investigated whether IL-17 modulated cell survival, treatment resistance, EGFR and its associated kinases (PYK2, Src, STAT3) phosphorylation, and EGFR translocation, a known resistance mechanism to anticancer treatment.