La création plastique confrontée au récit de vie

par Michèle Atchadé

Projet de thèse en Arts plastiques

Sous la direction de Ivan Toulouse.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Le présent projet de recherche porte sur l'introduction de l'histoire de vie des autres dans une pratique artistique personnelle du champ des arts plastiques. Si le terme est peu courant dans notre domaine, les pratiques qui s'y rattachent empruntent souvent leurs modalités au documentaire et/ou à la pratique sociologique. Pour nous, il constitue un "matériau" artistique singulier puisqu'il comporte une forte valeur anthropologique. Celle-ci serait susceptible d'être un terrain d'expérimentation sur les processus relationnels en jeu dans l'art contemporain. Le travail sur et avec l'histoire de vie, peut impliquer le "risque" de la rencontre, la confrontation à l'altérité, la mise en jeu de sa propre subjectivité avec un "tiers". Étant donné que la recherche s'appuie sur une pratique artistique plastique personnelle principalement d'installation, nourrie par le développement d'une pratique de réalisation de cinéma-audiovisuel récente, qu'engage le travail sur l'histoire des autres dans la production artistique ? Jusqu'où s'engage la relation à l'autre ? Et comment qualifier le territoire d'art contemporain dans lequel il s'inscrit ? Cette expérience ainsi définie se situerait sur le territoire de l'Art sociologique, l'art "relationnel", "collaboratif", "social" ou une forme qui serait celle d'un "art d'investigation ou d'enquête", autant de termes qu'il s'agira de définir. Nous tenterons de le faire à partir d'une approche épistémologique comparative dans différentes disciplines des sciences humaines et sociales, d'autres domaines disciplinaires, tel le cinéma, la littérature et le journalisme, et à travers des pratiques artistiques contemporaines du champ des arts plastiques.


  • Pas de résumé disponible.