La Grandeur et la décadence de la tragédie en musique sous l'Ancien Régime

par Katharine Hargrave

Projet de thèse en Langues et litteratures francaises

Sous la direction de Pierre Saby.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de Lettres, Langues, Linguistique, Arts , en partenariat avec Littérature, Idéologies, Représentations, XVIIIe-XIXe siècles (equipe de recherche) depuis le 16-11-2015 .


  • Résumé

    Qu’est-ce qu’une tragédie en musique ? Est-ce un genre musical dont les notes et les mots sont aussi importants les uns que les autres ; ou bien, y-a-t-il un de ces composants qui est plus significatif que l’autre ? Depuis l’avènement de la tragédie en musique en France au milieu du dix-septième siècle, cette question ne cesse de faire débat. Afin d’éviter une analyse binaire qui privilégie soit le livret soit la musique, nous proposons un projet de thèse qui réexamine la tragédie en musique en la situant dans son contexte socioculturel d’origine. Par le biais d’une approche comparative entre le théâtre et l’opéra, nous soulignons comment la réception publique de l’opéra prérévolutionnaire a contribué à la marginalisation de son importance intellectuelle ou politique. Nos recherches ont pour but de répondre à la question suivante : comment le rapport entre la tragédie en musique et le théâtre a-t-il permis aux compositeurs et aux librettistes d’explorer des idéologies socio-esthétiques subversives sous l’Ancien Régime ? Par une approche à la fois littéraire et musicologique, nous cherchons à mettre en exergue l’importance de la tragédie en musique comme texte et objet historique. Ce faisant, nous aspirons à « jeter de la lumière », comme l’a souvent dit Charles Darwin, sur l’origine de la tragédie en musique et sur les forces socio-culturelles qui ont contribué à la création de ce genre musico-littéraire. Nous espérons ainsi apporter une nouvelle vision de la tragédie en musique non seulement comme divertissement, mais aussi comme puissant vecteur d’idéologies philosophiques et politiques sous l’Ancien Régime.


  • Pas de résumé disponible.