L'économie de la connaissance, savoir et outil de gouvernement émergent. La révolution des nouvelles technologies de l’information au service du politique

par Jean-Baptiste Devaux

Projet de thèse en Sciences politiques

Sous la direction de Emmanuel Taïeb.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de Sciences sociales , en partenariat avec Triangle (equipe de recherche) depuis le 13-10-2015 .


  • Résumé

    L'économie de la connaissance est un savoir ambitionnant de rendre intelligible la transformation des systèmes économiques occidentaux observés notamment depuis la révolution née des développement des Nouvelles technologies de l'information et de la communication. Né des réflexions élaborées par une multitude d'acteurs (spécialistes, experts, chercheurs, militants, entrepreneurs), cette théorie cherche non seulement à donner de nouvelles clés de lecture pour saisir les mutations productives mais également à conférer des instruments de réforme et de transformation des structures économiques, sociales et productives. En faisant de la connaissance la nouvelle source de richesse, en mettant à jour de nouvelles catégories d'analyse, l'économie de la connaissance contribue à renouveler profondément l'appréhension et la maîtrise de la chose publique. Comprendre les causes de son émergence, les lieux et les acteurs qui rendirent possible son développement, sa circulation et sa réception, c'est ainsi rendre compte du processus de construction à l'origine de nouveaux instruments d'action publique, de nouveaux dispositifs de gestion du politique et d'un nouveau savoir de gouvernement.


  • Pas de résumé disponible.