Régulation de l'expression et de la sécrétion du Peptide YY par des produits du microbiote intestinal dans des cellules entéroendocrines humaines de type L

par Pierre Larraufie

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Hervé Blottiere.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé (2015-.... ; Paris) , en partenariat avec MICALIS- Microbiologie de l'Alimentation au service de la santé humaine (laboratoire) et de AgroParisTech (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 03-10-2012 .


  • Résumé

    Le microbiote intestinal, ensemble des bactéries du système digestif, est un « organe » très complexe par la diversité des bactéries qui le composent. La métagénomique (étude de l'ensemble du génome du microbiote) permet une étude plus fine de son rôle dans l'alimentation. De nombreuses études ont permis de montrer l'importance du dialogue entre le microbiote et son hôte. Mon sujet porte plus précisément sur la recherche d'un contrôle par le microbiote de la satiété chez l'hôte. Je chercherai à déterminer l'existence de protéines bactériennes contrôlant la production de neuropeptides hormonaux par certaines cellules de l'intestin, les cellules entéro-endocrines. Pour cela, je construirai une lignée de cellules reportrice pour la synthèse de neuropeptides intestinaux, comprenant un gène rapporteur dont l'expression peut être quantitativement mesurée, couplé à la séquence régulatrice du gène d'intérêt, celui codant pour un neuropeptide. Par une approche de métagénomique fonctionnelle, je criblerai une banque métagénomique de clones (contenant l'ensemble d'un métagénome par fragment de 40kilobases) pour déterminer quels clones, et donc quels fragments ont un effet sur le système rapporteur.

  • Titre traduit

    Deciphering the effects of microbial products on Peptide YY expression and secretion in human enteroendocrine L-cells


  • Résumé

    Gut microbiota, i.e. all the microorganisms that colonize the gut, is a very complex “organ” due to its diversity. Metagenomic concists of the study of the genome of microbiota, independently of its microbial origin, is a way to improve knowledge about dialogue between alimentation, microbiota and host. During this project, I will be interested in looking for a direct control of satiety by the microbiota through the regulation of gut peptides like PYY expressed by Enteroendocrine cells (EEC). I will first need to construct a reporting cell line to quantify the expression level of gut peptides like PYY by a model of EEC due to stimuli. Then, functional metagenomic through a cribling will determine whether some microbial proteins can enhance or reduce expression of PYY by EEC.