Le féminin comme spécificité de la création : Clinique différentielle des logiques subjectives de la création

par Hanane Sabri

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Patrick Martin-Mattéra.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    A partir d’une approche psychanalytique qui suppose que la création a pour condition fondamentale la position féminine du créateur, nous proposons dans ce projet de thèse, un travail axé sur une clinique différentielle des logiques subjectives de la création. Il s’agit d’examiner un certain rapport au féminin qui viendrait répondre d’une part à l’élaboration d’une œuvre en lieu de symptôme et d’autre part à la mise en place du lien social. A travers l’objet de l’œuvre et les histoires de vie qui peuvent constituer un mode d’accès, nous tenterons d’abord, d’apporter un éclairage sur les liens complexes qui unissent des artistes peintres : Mary Cassatt, Frida Kahlo et Joan Miro, à leur démarche créatrice et ensuite, examiner la question du féminin et du lien social. C’est dans ce sens, que nous pouvons voir comment à travers les quêtes subjectives des artistes, femmes et hommes, s’articule la question du féminin à la création et en interroger la spécificité. Enfin, voir en quoi la méthode psychanalytique peut-elle faire valoir de nouvelles perspectives de recherche à ce sujet.


  • Pas de résumé disponible.