Migration nordestine et réinvention de la littérature de cordel au Brésil

par Solenne Derigond

Projet de thèse en Portugais

Sous la direction de Rita Olivieri-Godet et de Paulo Teixeira.

Thèses en préparation à Rennes 2 en cotutelle avec l'Universite bresil , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    La littérature de cordel, expression poétique originaire du Nord-Est du Brésil est aujourd’hui présente dans tout le pays. Son expansion est la résultante des vagues migratoires deS nordestins durant le XXe siècle vers divers pôles économiques attractifs (São Paulo, Rio de Janeiro, Brasilia, Manaús). A partir des années soixante, des poètes, appelés également cordelistas, ont choisi également de s’installer à Rio de Janeiro et São Paulo. Leur activité poétique qui se résumait dans un premier temps à faire perdurer leur culture et renforcer le sentiment d’appartenance de la communauté nordestine, s’est développée et est devenue un moyen de sensibilisation et de défense culturelle et identitaire auprès des autres brésiliens. Les poètes se sont organisés et ont mené à bien des projets qui de l’échelle locale ont pris une dimension nationale dans les années deux mille. La recherche propose d’étudier l’impact des migrations nordestines sur le développement de la littérature de cordel à l’échelle nationale et d’analyser dans quelles mesures les cordelistas vivant à São Paulo et Rio de Janeiro ont contribué à la réinvention de cet art poétique.


  • Pas de résumé disponible.