Impact de la construction du projet professionnel sur la rupture du parcours délinquant

par Lise Bonnet

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Benoît Testé et de Alain Somat.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    La réforme pénale, promulguée en août 2014, concerne la prévention de la récidive et l'individualisation des peines. L'accent est mis sur les peines alternatives et sur l'insertion des personnes concernées. La Juge d'Application des peines est amené à évaluer la situation globale de la personne, dont le projet professionnel, pour accorder la mesure d'aménagement de peine. En 2013, un dispositif expérimental d'orientation professionnelle a été mis en place dans 5 établissements pénitentiaires afin de peser sur la qualité du projet professionnel de sortie des détenus. Des psychologues du travail de Pôle Emploi interviennent dans ce cadre et proposent des suivis individualisés en orientation professionnelle et en construction de parcours de formation. Après plus de 2 années de mise en œuvre, les différents acteurs confirment l'intérêt et l'utilité du dispositif qui répond à un besoin majeur pour les détenus. Au-delà de ce constat, il apparaît nécessaire d'examiner les raisons de ce succès et d'en comprendre les mécanismes, tant sur le plan organisationnel que sur le plan socio-cognitif. L'hypothèse posée est que l'accompagnement en orientation professionnelle, la définition et la mise en œuvre du projet professionnel en situation carcérale ont un impact sur les processus de changement de la personne détenue, de rupture avec le parcours délinquant. Par une approche d'ingénierie psychosociale et cognitive, il s'agira d'évaluer les effets produits par le dispositif d'orientation sur la redéfinition identitaire, le contrôle de l'existence et la motivation au changement de la personne détenue


  • Pas de résumé disponible.