Rôle de PPR bactériennes dans le contrôle de l'expression génétique des organites lors de l'infection des plantes par Erwinia amylovora et Ralstonia solanacearum

par Bastien Malbert

Projet de thèse en Biologie

Sous la direction de Etienne Delannoy et de Claire Lurin.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème , en partenariat avec Institut de Sciences des Plantes de Paris-Saclay (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 02-11-2015 .


  • Résumé

    En tant qu'éléments centraux du métabolisme des plantes, le chloroplaste et la mitochondrie jouent un rôle essentiel dans la réponse des plantes aux stress. Malgré de nombreuses études, il n'y a quasiment pas de données sur la régulation de l'expression génétique dans les organites en conditions de stress. Pour étudier l'effet des stress sur l'expression des gènes de chloroplaste et de mitochondrie, nous avons choisi d'analyser les conséquences de l'infection par les bactéries pathogènes Erwinia amylovora et Ralstonia solanacearum. Ces pathogènes sont presque uniques chez les Procaryotes car leur génome code pour une protéine PPR (pentatricopeptide repeat). Cette grande famille de protéines, presque exclusivement trouvées chez les Eucaryotes, est fortement impliquée dans le contrôle de l'expression génétique des organites. Cela suggère que ces pathogènes pourraient manipuler le transcriptome chloroplastique ou mitochondrial pour permettre ou faciliter l'infection. Dans ce projet, nous étudierons leurs fonctions dans le processus infectieux ainsi que leurs effets sur l'expression génétique des organites en nous appuyant sur les outils de transcriptomique disponibles sur la plateforme Transcriptome de l'IPS2.

  • Titre traduit

    Function of bacterial PPRs in the control of organelle gene expression during the infection of plants by Erwinia amylovora and Ralstonia solanacearum


  • Résumé

    Being central in plant metabolism, chloroplast and mitochondria play a key role in plants responses to stress. Despite numerous studies, there is hardly any data on the regulation of organelle gene expression under stress conditions. To study the effect of stresses on chloroplast and mitochondria gene expression, we have chosen to analyse the consequences of the infection by the plant pathogen bacteria Erwinia amylovora and Ralstonia solanacearum. These pathogens are fairly unique among prokaryotes in that their genome encodes a pentatricopetide repeat protein (PPR). This large protein family, almost exclusively found in eukaryotes, is largely involved in the control of organelle gene expression which suggests that these pathogens can manipulate chloroplasts or mitochondria transcriptomes to allow or ease infection. In this project, we will study their functions in the infectious process as well as their effects on organelle gene expression using the transcriptomic tools available on the IPS2 transcriptomic platform.