Adaptations Physiologiques à l’Exercice Intermittent Court et Chronique

par Fatma Rhibi

Projet de thèse en Sciences du sport (staps)

Sous la direction de Jacques Prioux.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de Ecole Doctorale VAS depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Notre projet s’étale sur trois années, c'est-à-dire sur la durée d’une thèse. Nous chercherons au cours de ce projet à préciser les réponses métaboliques et le niveau de stress induit sur l’organisme par l’utilisation de plusieurs variantes d’un modèle d’entrainement intermittent : le «30s-30s». Les études menées au cours du projet APEICC seront toutes longitudinales. Au cours de ces études nous nous intéresserons plus particulièrement (1) à l’effet de ces modalités d’entrainement sur la santé des athlètes et (2) aux réponses hormonales et à l’oxygénation musculaire au cours de l’entrainement intermittent. Pour préciser les réponses métaboliques et le niveau de stress induit sur l’organisme par l’utilisation de plusieurs variantes d’un modèle d’entrainement intermittent le «30s-30s» nous proposons 3 protocoles de recherche organisés sur 3 années : - Intitulé de l’étude 1: Effet de l’intensité d’exercice (100% VMA vs. 110% VMA) lors d’un entraînement intermittent court (30s-30s) sur la performance maximale aérobie de jeunes adultes de sexe masculin. Etude longitudinale. Durée: 14 semaines. - Intitulé de l’étude 2: Effet de la récupération entre les séries lors d’un entraînement intermittent court (30s-30s) sur la performance maximale aérobie de jeunes adultes de sexe masculin. Etude longitudinale. Durée: 14 semaines. - Intitulé de l’étude 3: Effet de l’intensité de récupération lors d’un entraînement intermittent court (30s-30s) sur la performance maximale aérobie de jeunes adultes de sexe masculin. Etude longitudinale. Durée 14 semaines


  • Pas de résumé disponible.