E-inclusion des personnes en situation de handicap mental et psychique

par Véronique Le Chene (Martin)

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Pascal Plantard.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-11-2015 .


  • Résumé

    La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances admet pour la première fois en France que c'est la société qui doit s'adapter aux personnes en situation de handicap et non l'inverse. Bien que des solutions de compensation soient offertes, de nombreuses inégalités subsistent, notamment en terme d'accessibilité et d'usage des technologies numériques. Celles-ci se sont banalisées dans notre quotidien et dans notre vie professionnelle sans tenir compte de ces publics fragilisés. Nous avons constaté dans une précédente recherche réalisée auprès de 600 travailleurs en situation de handicap mental ou psychique une situation d’e-exclusion, un isolement dans des établissements spécialisés qui favorise l’émergence de représentations sociales négatives et une intégration de ces représentations qui influence les pratiques. Pour réduire ces inégalités et les risques d'exclusion qui en découlent, l'e-inclusion a pour principaux objectifs d'accompagner ces personnes dans un processus d'appropriation de ces technologies afin qu'elles en tirent profit pour s'insérer socialement et professionnellement. Au travers d'une recherche-action, ce projet de thèse a pour objectif d'identifier des processus d’intégration des technologies numériques par ces personnes dans une logique de parcours de vie (scolarisation, formation, emploi, hébergement) et d'identifier les effets de leurs usages sur leur identité, leur inclusion sociale et l'organisation des établissements chargés de les accompagner. Il vise également à modéliser des processus d’inclusion sociale et professionnelle et à identifier les effets de l’usage des technologies numériques dans ces processus.


  • Pas de résumé disponible.