La dialectique ambiguë de la puissance, à l’heure d’une transition majeure du système international.

par Colomban Lebas

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Jean-Jacques Roche.


  • Résumé

    Le concept de puissance connaît aujourd’hui de profondes mutations, tant liées à la globalisation qu'à l'apparition d'acteurs transnationaux influents dont les actions parfois fort efficaces exercent aujourd'hui une contrainte significative sur les Etats. L'omniprésence des médias, comme la progressive émergence d'une opinion publique mondiale informée et éduquée, renforcent le rôle des idées sur l’échiquier planétaire. Sur une planète où sont redistribués atouts et vulnérabilités, où de nouvelles lignes de fracture opèrent et où de nouvelles dynamiques réticulaires agissent, en particulier dans le cyberespace, comment se redessine la dialectique de la puissance, dans ses rapports à l'espace géographique, aux Etats, aux structures macrorégionales comme aux acteurs transnationaux ? Afin de répondre à cette question, seront étudiés le concept de puissance et ses mutations ; puis les nouveaux lieux de déploiement de cette puissance ; les contraintes historiques pesant sur les modalités d'exercice de cette puissance – tenant en particulier aux vestiges de la guerre froide – ; pour enfin aborder les nouveaux visages de l'influence internationale, laissant entrevoir comme un "au-delà de la puissance" dont l'interprétation inciterait à élargir, voire à redessiner, la plupart des concepts classiques des relations internationales. Une attention particulière sera accordée aux rapports qu’entretiennent géographie et théorie des relations internationales ainsi qu’à l'éclairage apporté par les outils de la géographie comme de la sociologie. Enfin, des conclusions concernant le cas français seront tirées de l’analyse scientifique ici menée ainsi que des évolutions mondiales étudiées.

  • Titre traduit

    The ambiguous dialectic of power at the time of a major transition of the international system


  • Résumé

    The concept of power is involved in strong mutations, not only because of globalisation but also because of the appearance of influential transnational actors, which are able to shape states behaviour. The media's pervasiveness, added to the progressive advent of an informed and educated global public opinion, strengthens the role of ideas in the conduct of world affairs. On a planet where assets and vulnerabilities are redistributed, and where new key political divides operate - and also where unprecedented network dynamics are acting, especially into cyberspace - how power dialectic is reshaping itself, in relation to geographical space, macroregional structures and transnational actors ? In order to answer those questions, we will first study power conceptualisations and their evolutions, then we will examine the new modalities and environments of power deployment, historical constraints over power exercise, and, lastly, we will try to discover the new faces offered by international influence, letting us catch a glimpse of a sort of “beyond the power”, which interpretation would tend to reshape most of the classical concepts of international theory. Particular attention will be paid to the ties between geography and international theory and to the enlightenment that geography and sociology tools could offer in order to study the new planetary configuration. At last, conclusions about the French case will be deduced from our scientific analysis and, more generally, concerning world transformations.