L'insertion des musiques électroacoustiques et acousmatiques au sein des musiques populaires américaines et anglaises des années 1960 à nos jours

par Vincent Grandsire

Projet de thèse en Arts

Sous la direction de Martin Laliberté.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec LISAA - Littératures Savoirs et Arts (laboratoire) depuis le 09-12-2015 .


  • Résumé

    À l'issue d'une analyse auditive approfondie, notre recherche étudiera la place et les proportions des insertions électroacoustiques au sein de certaines musiques populaires américaines et anglaises des années 1960 à nos jours. Nous pouvons, à titre d'exemples, citer les Beatles, Pink Floyd, Frank Zappa, Jimi Hendrix ou encore King Crimson pour le XXe siècle ; Robert Wyatt, Björk, Gorillaz, The Good, The Bad & The Queen, Damon Albarn pour le XXIe siècle. Il existe également un corpus germanique considérable, des groupes tels que Can, Faust, Neu !, Kraftwerk, Amon Düül, Tangerine Dream etc. Le choix définitif du corpus de notre étude reste encore à fixer au cours du travail. Nous verrons que ces insertions peuvent s'opérer de façons très diverses et que les différents genres issus de la musique électroacoustique se retrouvent également au sein des musiques populaires. Elles peuvent occuper des places très variables et être à l'origine de procédés compositionnels variés (musique concrète, synthèse sonore, field recording, etc.) également utilisés dans les studios dédiés aux musiques dites savantes (GRM, IRCAM...). Nous aborderons ainsi des problématiques d'ordre poïétique, esthétique et esthésique ; le processus créatif qui unit le compositeur électroacoustique à son œuvre, qu'il soit issu d'une tradition occidentale savante ou d'un milieu populaire. Nous aboutirons à un questionnement d'ordre épistémologique interrogeant la possibilité d'une mise en place de paradigmes plus adaptés ainsi qu'une terminologie et une typologie renouvelées pour analyser, décrire et qualifier les musiques populaires d'emprunts électroacoustiques en tant que genre à part entière. Il s'agira de réinterroger l’utilité, la légitimité et l'existence d'un modèle d'analyse sonore nouveau pouvant concerner toute musique enregistrée et donc potentiellement rétroactif à toutes les époques de la musique occidentale.

  • Titre traduit

    Ntegration of electroacoustic and acousmatic music in British and American popular music from years 1960 to nowadays


  • Résumé

    Our dissertation will study the place and proportions of electroacoustic insertions in representative British and American popular music from the 1960's up to now, such as the Beatles, Pink Floyd, Frank Zappa, Jimi Hendrix or King Crimson for the XXth century ; Robert Wyatt, Björk, Gorillaz, The Good, The Bad & The Queen, Damon Albarn for the XXIth century. Furthermore, artists in the german culture such as Can, Faust, Neu!, Kraftwerk, Amon Düül, Tangerine Dream represent a big part of our subject. The corpus of artists is not yet completele fixed: the final choice of the corpus of our study will be set during our study. We will see that these insertions of electroacoustic music can operate in very different ways and that different genres of electroacoustic music are found in popular music. They may occupy very different places and use varied compositional processes (musique concrète, sound synthesis, field recording...) also used in the “high-art” Western European tradition (GRM, IRCAM...). We will also work on poiesis and aesthetics; the creative process that unites the electroacoustic composer to his work. We will aim for an epistemological questioning about the possibility of establishing more appropriate paradigms and a renewed terminology and typology to analyze, describe and qualify popular music electroacoustic borrowings as a distinctive genre. Then, we'll re-examine the legitimacy and the existence of a new model of sound analysis that may concern any recorded music and therefore become potentially retroactive to all periods of Western music.