Cascade de prise en charge de l'hépatite C en France métropolitaine

par Cécile Brouard

Projet de thèse en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Elisabeth Delarocque-astagneau et de Josiane Pillonel.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Santé Publique , en partenariat avec Santé Publique France - DMI (Direction des maladies infectieuses) (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 15-10-2015 .


  • Résumé

    Au cours de la dernière décennie, la prise en charge de l'infection par le virus de l'hépatite C (VHC) a considérablement évolué. Le diagnostic des personnes infectées pourrait être favorisé par de nouveaux outils de dépistage, dont les tests rapides d'orientation diagnostique, et possiblement par une stratégie de dépistage élargi. L'amélioration de la prise en charge repose également sur le recours important aux méthodes non invasives d'évaluation de la fibrose hépatique. Mais l'avancée la plus notable concerne le développement de molécules très efficaces et induisant peu d'effets indésirables, qui révolutionnent actuellement le traitement de l'hépatite C malgré leurs coûts très élevés. Jusqu'à présent essentiellement réservés aux patients présentant des formes avancées de la maladie, ces nouveaux traitements seront très prochainement accessibles à l'ensemble des patients infectés. Dans ce contexte, il est crucial de disposer de données épidémiologiques sur l'engagement des personnes infectées par le VHC dans le parcours de soins, du diagnostic au traitement, afin d'orienter les stratégies de dépistage et de traitement et d'optimiser les ressources humaines et financières, ainsi que l'organisation des soins. Dans cette perspective, le concept de cascade, très largement utilisé pour l'infection à VIH ces dernières années, pourrait être très utile. Il consiste à estimer le nombre de personnes infectées à chaque étape du parcours de soins : diagnostic, prise en charge, traitement. L'objectif principal de cette thèse est d'estimer la cascade de prise en charge de l'hépatite C en France métropolitaine pour 2016. Sous réserve de faisabilité, un objectif secondaire pourrait être d'estimer la cascade pour l'année 2011. La comparaison des 2 cascades 2011 et 2016 permettrait ainsi d'évaluer l'impact des nouveaux traitements contre l'hépatite C (antiprotéases de première génération à partir de fin 2011, puis antiviraux à action directe depuis fin 2013). Plusieurs sources de données sont utilisées : - une enquête nationale de séroprévalence en population générale âgée de 18 à 75 ans réalisée en 2016 pour l'estimation du nombre de personnes infectées et le nombre de personnes diagnostiquées en 2016 ; - les bases de données de remboursements de l'Assurance maladie pour estimer le nombre de patients pris en charge pour une hépatite C et le nombre de patients traités en 2011 et en 2016 ; - de la modélisation pour estimer le nombre de personnes infectées et le nombre de personnes diagnostiquées en 2011.

  • Titre traduit

    Hepatitis C: continuum of care in France


  • Résumé

    In the last decade, the management of Hepatitis C Virus (HCV) infection has significantly evolved. Diagnosis of HCV-infected persons may be improved by new screening tools, including rapid diagnostic tests, and possibly by an enhanced screening strategy. Improving care also involves the widespread use of non-invasive methods to assess liver fibrosis. But the greatest advance concerns the development of highly effective and unsafe antiviral therapies that are revolutionizing HCV treatment despite their very high costs. Until now mainly reserved for patients with advanced forms of the disease, these new treatments will soon be accessible to all infected patients. In this context, epidemiological data on the engagement of HCV-infected persons in the continuum of care, from diagnosis to treatment, are crucially needed to guide prevention and treatment strategies and to optimize financial and human resources, as well as health care organization. For this purpose, the concept of cascade, largely used for HIV infection for the last years, can be very useful. It consists in estimating the number of infected people at each step of the engagement in care: diagnosis, medical follow-up, treatment. This thesis aims to estimate the HCV care cascade in mainland France for 2016. Subject to feasibility, a secondary objective might be to estimate the HCV care cascade for 2011. The comparison of the two cascades 2011 and 2016 would allow assessment of the impact of new treatments against hepatitis C (first-generation protease inhibitors from late 2011, and direct-acting antivirals since late 2013). Multiple data sources are used : - a national seroprevalence survey conducted in 2016 in general population aged of 18-75 years for the estimation of the number of HCV-infected persons and the number of diagnosed persons in 2016 ; - french national health insurance reimbursements database for the estimation of the number of patients receiving HCV care and the number of treated patients in 2011 and 2016. - modelisation to estimate the estimation the number of HCV-infected persons and the number of diagnosed persons in 2011.