Autonomie et caractéristiques du savoir expérientiel en santé : Enjeux d’une approche narrative

par Anne France Hardy

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jérôme Eneau.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Le patient « usager » du système de santé est appelé à devenir un acteur autonome et responsable. Les pratiques dites de prévention et d’éducation à la santé ont pour objectif d’accroître les capacités de choix favorables au comportement de santé. Inscrites dans l’axe des pratiques d’empowerment, le développement des compétences psychosociales repéré dans le champ de la santé publique est préconisé pour améliorer la santé des jeunes. Si les facteurs de risque mesurés sous les modalités épidémiologiques de l’« evidence based medecine » sont bien connus, peu de travaux se réfèrent aux approches expérientielles initiant le parcours de soin. En évaluant le pouvoir instituant d’un usager occupant désormais une place épistémologique centrale dans la production des connaissances en santé, cette recherche entend réinterroger la signification des concepts d’autonomie et de compétences psychosociales. Construite à partir du savoir des jeunes adultes recueilli sur le territoire breton, l’enquête tentera de saisir les dimensions subjectives d’un acteur réflexif supposé désormais responsable de son comportement en santé. Dans la continuité du modèle se référant à la « narrative-based medecine » cette recherche s’articulera aux fondements d’une approche compréhensive pour cibler le savoir subjectif de la personne reconnue comme l’expert du trouble qui l’affecte. En visant l’axe théorique de l’autonomie et des compétences psychosociales, ce travail tentera de saisir un « soi-même » reprenant le pouvoir de se dire de se raconter et de s’identifier en ayant recours à la parole et à la narration. Inscrite au centre des questions relevant de l’éducation et de la santé, cette thèse croise le carrefour de deux champs disciplinaires aux enjeux épistémologiques commun : les sciences de l’éducation et la santé publique.


  • Pas de résumé disponible.